Les Sept Portes. Une émission créée par Guy Lux.
Écrit par Christophe Dordain   
10-08-2014

Image

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Télé 7 Jours.

LES SEPT PORTES

(1967)

 

Image 

 

Une petite incursion dans le passé télévisuel français pour découvrir une curiosité. En effet, voici le premier essai tenté par Guy Lux afin de concevoir une véritable émission de télévision interactive, "Les Sept Portes", diffusée une seule et unique fois le samedi 29 avril 1967 sur la 2ème chaîne de l'ORTF. Même si cette tentative demeura sans lendemain à l'époque, elle mérite d'être étudiée puisque voilà ici l'ancêtre de la future "Une est à Vous" que Guy Lux lancera avec succès en septembre 1973 cette fois sur la 1ère chaîne de l'ORTF.

 

Image

 

LE CONCEPT

Voici donc la reproduction du texte tel qu'il fut publié dans le numéro 371 de Télé 7 Jours numéro 371 en date du 29 avril 1967 : 

"Guy Lux lance une formule inédite. Les téléspectateurs peuvent, de 20 heures à 22 heures 30, composer le programme de leur choix en téléphonant à SVP; pour Paris : SVP 11-11; pour la province automatique : SVP 11-11 et pour la province non automatique, par l’opératrice de l’interurbain. Un standard téléphonique installé à la Maison de l’O.R.T.F. à Paris, donne les résultats obtenus à S.V.P. et le style d’émission le plus demandé par les téléspectateurs est aussitôt programmé."

Concernant la structure de l'émission, elle proposait sept « portes » correspondant à sept styles, élément qui n'est pas sans rappeler ce que seront les propres architectures de "La Une est à Vous" tout d'abord, puis de "Samedi est à Vous" ensuite entre 1973 et 1976 :

- "Des Agents Très Spéciaux" avec Robert Vaughn et David McCallum : épisode "Une Nuit aux Caraïbes", réalisé par Théodore J. Flicker sur un scénario d'Abel Kandel.

- "Batman" avec Adam West et Burt Ward : épisode "L’Ombrelle de la Mort" d'après un scénario de Lorenzo Semple Jr. C'était la première diffusion de la série en France.

- Le Titanic : jeu historique. La projection du film "Le Titanic" est interrompue à six reprises. Des questions sont posées aux téléspectateurs, qui peuvent y répondre par téléphone.

- Trois aspects du rire : Laurel et Hardy dans "Partie de Campagne", Popov à Paris, Jacques Martin à Bobino.

- Reportage : Le Proçès de Nuremberg.

- Déjà vu : "Les Incorruptibles" avec Robert Stack, épisode "Mr Moon".

- Palmarès des chansons (Jacques Brel, extraits).

- Variétés (une trentaine de vedettes sont présentées aux téléspectateurs. Celles qui obtiennent le plus de suffrages interprètent une chanson entre les séquences).

 

A PROPOS DE "BATMAN"

Avouons-le ! On ne peut que demeurer estomaqué en découvrant la présentation faite de cette nouvelle série dans Télé 7 Jours numéro 369, en date du 15 avril 1967, sous la plume de Franklin Didi, article au titre évocateur : "Attention, Batman arrive !" :

- "C’est un mâle qui répand – ou a répandu - la terreur outre Atlantique, outre-Manche, outre Quiévrain, outre-Alpes. Batman, puisqu’il faut l’appeler par son surnom, est une préfiguration du James Bond de l’an 2000 en quelque sorte.Vous pourrez faire sa connaissance le samedi 29 avril, entre 20 et 23 heures, en branchant votre récepteur sur la 2ème chaîne."

– "C’est de l’humour au second degré", prévient Guy Lux, qui le présentera aux téléspectateurs français lors de la « première » de sa nouvelle émission, intitulée « Sept portes ». "Une originale caricature de notre civilisation…"

- A la question : "Comment l’O.R.T.F. a-t-elle consenti à laisser diffuser une réalisation aussi controversée ?" La réponse de Guy Lux est la suivante : "Ce ne fut pas facile. Longtemps ma proposition se heurta à un mur inébranlable. Puis, un jour, Jacques Thibau, directeur adjoint de la Télévision, accepta mon invitation à assister à un épisode de « Batman ». Il en rit encore."

- Le producteur du « Palmarès » ne cache pas cependant sa curiosité, mitigée d’appréhension, de connaître la réaction de ses dix millions de témoins futurs : "Je prends ainsi le risque de compromettre ma nouvelle émission, « Les Sept portes » - à laquelle « Batman » est intégrée. Je l’assume volontiers. Avec passion…"

Franchement ! Quand on regarde la série "Batman" maintenant, on ne peut qu'être effaré par les propos passionnés que suscita son arrivée en France en 1967, non ?

 

Image  

 

LA REACTION DES TELESPECTATEURS ET DE LA CRITIQUE

- "Non à "Batman" ! Comment l’O.R.T.F peut-elle permettre la diffusion de "Batman", qui ne peut, si elle s’adresse à des adultes, distraire que des arriérés mentaux ? Si elle est destinée aux jeunes, c’est un crime purement et simplement. Les images sont d’une telle horreur que les enfants américains en font des cauchemars. Qu’il vous plaise d’en rire Monsieur Thibau, c'est votre affaire ! Mais vous n’avez pas le droit d’imposer à des millions de téléspectateurs français – je précise : français – un tel film !" Lettre de M.C. Cardon de Paris XIVème, parue dans le Télé 7 Jours numéro 372 en date du 06 mai 1967.

- "« Les Sept portes », de Guy Lux, l’autre samedi, offrait sept types d’émissions parmi lesquelles le public était invité à faire un choix. Celui-ci se porta, en majorité sur les séries américaines d’aventures, policières (« Incorruptibles », « Agents très spéciaux », « Batman ») et je crains fort qu’après les avoir absorbées coup sur coup, les plus « fans » parmi les « fans » d’Eliot Ness ou de Napoleon Solo aient trouvé la soirée un tantinet indigeste. L’expérience peut être renouvelée. Mais selon moi, à deux conditions : Guy Lux devrait d’abord élargir l’éventail des émissions proposées (y inclure par exemple, du sport, de véritables variétés, une émission culturelle) ; ensuite offrir aux spectateurs non pas sept catégories isolées d’émissions, mais sept programmes types, sept menus établis à l’avance, centrés chacun sur une émission principale et dont les éléments seraient interchangeables (exemples : variétés, « incorruptibles », catch ; ou bien encore « Agents très spéciaux », culturelle ; etc.)". Un avis de André Roche publié dans dans le Télé 7 Jours numéro 373 en date du 13 mai 1967.

En définitive, après cette première tentative avortée, il aura fallu attendre 6 ans pour que le projet finisse enfin par aboutir. N'oublions pas quand même un détail technique ravageur : à l'époque, la 2ème chaîne de l'ORTF ne couvrait qu'un quart du territoire environ faute d'antennes relais en nombre suffisant. Aussi, l'impact des "Sept Portes" fut-il singulièrement limité.

 

Image 

Image  

Image  

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

DOSSIER "LA UNE EST A VOUS"

DOSSIER "RESTEZ DONC AVEC NOUS LE SAMEDI"

Dernière mise à jour : ( 10-08-2014 )