Anthologie des séries d'espionnage américaines et britanniques des années 50 à nos jours.
Écrit par Didier Liardet   
02-12-2009

Image

Sortie à la vente le 01 décembre 2009.

Crédits photographiques : Editions Yris.

Image

Si James Bond a popularisé la cause des agents secrets, ses vodka-martini et ses gadgets imaginés par « Q » ont aussi fait de l’ombre à toute une profession.

L’historien Didier Liardet se fait l’avocat de tous les 007 oubliés dans une impressionnante Anthologie des séries d’espionnage des années 50 à nos jours, véritable mine d'informations pour qui vibre d'excitation au son d'une gâchette de Walter PPK.

On plonge en pleine guerre froide avec "Agents Très Spéciaux" (1964-1968), première série d’espionnage populaire aux Etats-Unis, ou "Opération Vol" (1968-1970), en compagnie du séduisant Robert Wagner qu’on retrouvera dans "Pour l’Amour du Risque" (1979-1984).

Côté britannique, un passage par le mystérieux et claustrophobisant village du "Prisonnier" s’impose (1967-1968), suivi d’un détour par le Tibet où "Les Champions" sont en mission, concurrencés par "Les Professionnels" du CI5 (1977-1983). 

Au début des années 90, "Mac Gyver" (1985-1992) prend sa retraite (d'agent secret, oui, oui) alors que le bloc communiste s’effondre.

On lui préfèrera des agents aux méthodes plus efficaces, comme la bombe polyglotte "Alias" (2001-2006) ou l'impulsif Jack Bauer ("24 Heures Chrono") qui, lui, prendra du service après le 11 septembre 2001…

 

EDITIONS YRIS

Dernière mise à jour : ( 15-05-2011 )