Grey's Anatomy avec Patrick Dempsey, Katherine Heigl, Justin Chambers, Ellen Pompeo.
Écrit par Thierry Le Peut   
30-01-2014

Image

Une série créée par Shonda Rhimes.

Un article de Thierry Le Peut.

Crédits photographiques : ABC Television.

GREY'S ANATOMY

(2005/2009)

 

Image

 

Meredith Grey, fille d'un chirurgien très réputé, commence son internat de première année en médecine chirurgicale dans un hôpital de Seattle. La jeune femme s'efforce de maintenir de bonnes relations avec ses camarades internes, mais dans ce métier difficile la compétition fait rage.

 

Image

 

STORYLINE

Cette série met en scène une équipe médicale d’un hôpital fictif de Eattle. Le titre fait référence à Meredith Grey, interne en médecine, qui a un lien plus ou moins direct avec tous les personnages principaux. Le titre est également un jeu de mots à partir du titre d'un traité d'anatomie populaire chez les étudiants en médecine américains, intitulé "Grey's Anatomy"

Meredith est une interne de première année en chirurgie au Seattle Grace Hospital. Elle va devoir travailler sept années si elle veut réussir sa spécialité. Tout comme ses camarades internes de première année, Cristina Yang, Izzie Stevens, George O’Malley et Alex Karev, elle était encore une étudiante il y a très peu de temps. Aujourd’hui, ils sont tous médecins, dans un métier où l’apprentissage peut mener les patients à la vie comme à la mort, au meilleur comme au pire. Sa mère est atteinte de la maladie d'Alzheimer, alors qu'elle était une chirurgienne très renommée du Seattle Grace. Ajoutez à cela la complexité et les hauts et les bas de leurs vies personnelles, leur quotidien n’est pas de tout repos… Mais très vite, ils prennent leurs marques et tissent de forts liens d’amitié et sont là pour s’entraider les uns les autres…

Ils sont aidés dans leur tâche par leur supérieure hiérarchique directe, la résidente Miranda Bailey, surnommée « la nazie » (« le tyran » dans la version française) mais aussi par les chirurgiens titulaires, généralement chefs de service : le chef de service de chirurgie, le Docteur Richard Webber, le chef de cardiologie, le Docteur Preston Burke et le chef de neurochirurgie, le Docteur Derek Shepherd.

 

Image

 

POINT DE VUE SUR LA SERIE

Alors que sur France 2 la continuité qui reliait Urgences aux policiers de Bruckheimer était éclairée par l’installation de ces derniers (FBI Portés disparus et Cold Case) dans la case du dimanche soir – on y reviendra tout à l’heure -, sur TF1 le mariage d’Urgences et du soap « à la Spelling revisité par Providence » a eu lieu dès l'été 2006, en deuxième partie de soirée, avec Grey’s Anatomy¸ succès d’audience aux Etats-Unis.

Avec Grey’s Anatomy, en effet, depuis plus de trois ans, ce ne sont pas les couloirs des urgences qui servent de cadre à la fiction mais ceux d’un hôpital réputé où l’on suit le parcours d’internes en chirurgie. Moins de tension et plus d’aisance mais un postulat fort : l’apprentissage du métier par une poignée d’internes qui, s’ils ont fait leurs preuves en faculté, doivent maintenant apprendre à composer avec la réalité, où l’enjeu peut être la vie ou la mort d’un patient et où le contact avec de vraies personnes interdit le repli derrière la théorie et l’indifférence.

Ce postulat rappelle University Hospital, produite par Spelling au début des années 1990, mais qui n’avait vécu que quelques épisodes. Depuis, la télévision a vu grandir des programmes mêlant réalisme émotionnel et enrobage « light », apte à retenir le jeune public, comme Dawson et autres Wasteland, mais aussi Friends. Dès le deuxième épisode, trois des internes décident de partager une maison qui prolonge l’étude de mœurs hors de l’hôpital et permet d’explorer les vies privées autant que professionnelles, ainsi que l’entrecroisement des unes et des autres.

C’est bien là le projet de Grey’s Anatomy, titre qui renvoie à un ouvrage médical, au nom de l’une des protagonistes (dont la mère fut un chirurgien renommé) et à l’ambition du programme, qui se veut une étude de mœurs, une sorte de dissection des caractères affrontés aux événements. Comme Dawson, la série est dotée d’une bande musicale éclectique et « branchée », à peu près ininterrompue, qui se combine à la voix off de la protagoniste pour créer un sentiment nostalgique, rassurant. Dans la lignée d’Urgences, toutefois, cette volonté d’apaisement, propre à édulcorer la peinture d’une profession difficile, se heurte au réalisme des images, qui produisent de loin en loin sur le spectateur un choc comparable à celui qu’éprouvent les jeunes internes.

Au final, ce ne sont pas seulement Urgences et Dawson qui viennent à l’esprit mais aussi Chicago Hope, dont le propos est autant de peindre le quotidien du milieu hospitalier que le milieu lui-même, depuis l’infirmière jusqu’au directeur. Grey’s Anatomy ne baigne pas dans l’urgence constante et permet le contact plus détendu des médecins avec les patients installés dans leur chambre individuelle ; la voix off dispense le point de vue et les réflexions de l’héroïne tout en tirant la morale de chaque épisode ; les fréquentes incursions dans les salles d’opération, l’un des internes étant en général en bas auprès d’un chirurgien titulaire tandis que les autres observent depuis le local vitré en surplomb, invitent dans la série l’aspect moins rassurant, où se joue la responsabilité majeure du praticien.

Soumis constamment aux regards croisés des titulaires et des résidents dont ils reçoivent les instructions, le soutien et la critique, les internes sont en outre en compétition les uns avec les autres, ce qui donne lieu, on s’en doute, à des élargissements éthiques et personnels.

 

Image

 

LA CREATRICE : SHONDA RHIMES

Dernière de six enfants, Shonda Rhimes est née dans la banlieue de Chicago. Diplômée de littérature anglaise et d’écriture créative du Dartmouth College, elle a aussi une maîtrise de l’U.S.C. School of Cinema and Television, où elle a obtenu une bourse Gary Rosenberg.

Shonda Rhimes a été directrice de recherches sur le documentaire "Hank Aaron: Chasing the Dream", nommé à l’Emmy et à l’Oscar, lauréat du Peabody Award et du NAACP Image Award. Elle a écrit le scénario original de "Crossroads" de Tamra Davis, avec Britney Spears, et du téléfilm "Introducing Dorothy Dandridge", pour lequel Halle Berry a remporté le Golden Globe et l’Emmy de la meilleure actrice.

Elle est aussi la créatrice et la productrice exécutive de la série "Grey’s Anatomy", avec Ellen Pompeo, Patrick Dempsey, Sandra Oh et Isaiah Washington. Shonda Rhimes est passée à la réalisation pour le court métrage "Blossoms and Veils", présenté à l’Austin Film Festival et au Cinequest Film Festival.

 

Image

 

LES PRINCIPAUX COMEDIENS

Patrick Dempsey

Avant de devenir Dr. McDreamy dans "Grey's Anatomy", il aura fallu du temps à Patrick Dempsey pour faire reconnaître son talent. Il s’essaye à la magie et au jonglage, avant de rejoindre une troupe de théâtre dans le Maine, où il est né le 13 janvier 1966. Après de longues tournées à travers le pays, il fait sa première apparition sur grand écran dans "Heaven Help Us".

Entre télévision et cinéma, il enchaîne le rôles dans des long-métrages, essentiellement des comédies, on retiendra "L’amour Ne S’achète Pas", "Loverboy", "Coupé De Ville". Entre temps, Dempsey réussit à défrayer la chronique à Hollywood, en épousant à 21 ans une femme de 27 ans son aînée, rappelant bizarrement son rôle dans "Loverboy".

C’est vers l’an 2000 que Patrick Dempsey commence véritablement à s’imposer : après "Scream 3", "Fashion Victime" et des apparitions récurrentes dans les séries "Will & Grace" et "Once And Again", il atterrit finalement en 2005 dans le casting de "Grey's Anatomy". Devenu un pilier de la série, le Dr. Mamours a été nominé aux Golden Globes pour sa performance d’acteur aux côtés de l’héroïne Meredith Grey, incarnée par Ellen Pompeo.

Fort de son succès, ce père de trois enfants avec sa deuxième femme Jillian Fink Dempsey a accepté de jouer dans "Il était Une Fois..." face à Amy Adams et Susan Sarandon. Cette nouvelle production de Disney transposait un conte de fée dans le monde réel contemporain.

 

Katherine Heigl

Katherine Heigl grandit à New Canaan, Connecticut, et devient enfant mannequin à 9 ans. Elle débute sur grand écran trois ans plus tard dans le drame "That Night" (1992). Sa carrière lancée, elle enchaîne les productions. Sous la direction de Steven Soderbergh dans "King of the Hill" (1993), elle joue la fille de Gérard Depardieu l'année suivante dans "My father, ce héros" (1994), remake du film français de Gérard Lauzier.

En 1995, elle devient la nièce de Steven Seagal dans l'explosif "Piège à grande vitesse", avant d'affronter la redoutable poupée tueuse de "La Fiancee de Chucky" (1998). Après la comédie légère "100 girls" (2000), elle passe une "Mortelle St-Valentin" (2001) aux côtés de David Boreanaz et Denise Richards, puis participe en 2005 à la comédie "The Ringer" avec le déjanté Johnny Knoxville.

Katherine Heigl connaît également beaucoup de réussite sur le petit écran. Elle apparaît en 1998 dans un épisode de "New York District", et devient un an plus tard Isabel Evans, une jeune extra-terrestre qui vit à "Roswell" (1999). Trois saisons plus tard, l'actrice de 24 ans traverse "La 13ème dimension" (2002) avant de rejoindre le Seattle Grace Hospital dans la série à succès diffusée par le réseau ABC, "Grey's Anatomy" (2005). Elle y incarne une jeune interne qui veut prouver qu'elle est bien plus qu'une belle plante.

 

Image

 

Justin Chambers

Après une enfance passée dans une banlieue rurale de l'Ohio, Justin Chambers se rend en France à la fin de ses études secondaires. Remarqué par un agent dans le métro parisien, il débute une fructueuse carrière de top-model qui le ramène aux États-Unis au début des années 90.

Tout en poursuivant ses activités de mannequin, il se tourne rapidement vers la télévision, et débute en 1995 dans le soap "Another World". Il apparaît l'année suivante dans "New York Undercover" (1996). Il fait ses premiers pas au cinéma en 2000 devant la caméra de Barry Levinson dans le drame "Liberty Heights". Il connaît la révélation en 2001 avec "Un mariage trop parfait" d'Adam Shankman, dans lequel il incarne l'amoureux transi Massimo, qui tente désespérément d'obtenir la main de Jennifer Lopez. La même année, il tient le rôle principal de "D'Artagnan" (2001) de Peter Hyams.

Justin Chambers revient vers le petit écran en 2003 avec un rôle récurrent dans la série "Cold Case", avant de rejoindre deux ans plus tard l'énorme succès d'ABC, "Grey's Anatomy" (2005). Dans cette série médicale, il joue un jeune interne prétentieux et arrogant aux côtés d'Ellen Pompeo et Patrick Dempsey.

 

Image

 

FICHE TECHNIQUE

Créée par : Shonda Rhimes

Producteurs : Tammy Ann Casper, Rob Corn, Linda Klein, Stacy McKee, Jeff Rafner, Mark Foreman, Jenna Bans       

Producteurs exécutifs : Mark Gordon, Shonda Rhimes, Krista Vernoff, Mark Wilding, Tony Phelan, Peter Horton, Allan Heinberg, James D. Parriott, Nancy Bordson, Kent Hodder, Steve Mulholland, Betsy Beers          

Producteurs associés : Lisa Taylor, Karin Gleason, Chris Van Dusen  

Supervision de la production : Joan Rater, Kip Koenig, Gabrielle G. Stanton, Harry Werksman, Debora Cahn, Mimi Schmir 

Thème musical : Galla Durant, Carim Clasmann, Psapp

Supervision de la musique : Alexandra Patsavas

Coordination de la musique : Andrea von Foerster, Andrew Gowan

Musique : Danny Lux

Directeurs de la photographie : Herbert Davis, Tim Suhrstedt, Adam Kane, Walt Fraser

Montage : Edward Ornelas, Susan Vaill, Briana London, Matthew Ramsey, Victor Du Bois, Avi Fisher, David Greenspan, Sarah Boyd

Casting : John Brace, Linda Lowy, Sean Ojai

Directeurs artistiques : Michael Budge, Brandee Dell'Aringa

Décors : Karen Bruck, Linda Lee Sutton

Costumes : Kat Williams, Gail Just, Mimi Melgaard, Linda M. Bass, Cynthia Bergstrom, Tom Houchins, Meredith Korn, Deanna M. Saul, Gilda Texter

Maquillage : Brigitte Bugayong, Sean Flanigan  

Effets spéciaux de maquillage : Thomas R. Burman, Bari Dreiband-Burman, Vincent Van Dyke, Rocky Faulkner, Mark Alfrey, Steve Newburn, Pedro Valdez

Effets spéciaux : Jason Gustafson, Ken Rudell, Michael Cook

Effets visuels spéciaux : Rick Cortes, Scott Ramsey, Meliza Fermin, Ragui Hanna, Sam Nicholson, Jon Rosenthal, Daniel Carrington, O.T. Hight, Scott Milne

Coordination des cascades : Jim Vickers, Phil Culotta, Noelle Kim

Cascadeurs : Mark McDaniels, Hugh Aodh O'Brien, Lauren Kim, Troy Bellinghausen, Danny Downey, Anthony Molinari, Brandon Murray, Isaiah Washington

Production : Mark Gordon Company / The Touchstone Television / ShondaLand (2005/2008)

 

LE GUIDE DES EPISODES

Dernière mise à jour : ( 29-01-2014 )