VISITEURS ACTUELS

Il y a actuellement 2 invités en ligne

ACTEURS TV

Roger Moore

Image

Un portrait conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : ITC Television.

Lire la suite...
 

ACTRICES TV

Farrah Fawcett.

Image

Farrah Fawcett (1947/2009)

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : ABC Television.

Lire la suite...
 

REALISATEURS TV

Alvin Ganzer

Image

Les grands réalisateurs de séries télévisées.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Lire la suite...
 

PRODUCTEURS TV

David Gerber

Image

Un portrait conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : NBC Television / CBS Television / David Gerber Productions.

Lire la suite...
 

FILMS TV

Les Rues de San Francisco de Walter Grauman avec Karl Malden, Michael Douglas, Robert Wagner.

Image

Un téléfilm réalisé par Walter Grauman.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Quinn Martin Productions.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 2010

Body of Proof avec Dana Delany, Jeri Ryan, Nicholas Bishop. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Chris Murphey et Matt Gross.

Un guide conçu par Noah Ward.

Crédits photographiques : ABC Television.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 2000

Boomtown avec Donnie Wahlberg, Neal McDonough, Mykelti Williamson. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Graham Yost.

Un guide conçu par Julien Leconte.

Crédits photographiques : NBC Television / Dreamworks.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 80

Automan avec Chuck Wagner, Desi Arnaz, Jr, Robert Lansing. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Glen A. Larson.

Un guide conçu par Thierry Le Peut avec le concours de Dariush Rowlands et Lisa D.Jenkins.

Crédits photographiques : Twentieth Century Fox Television / ABC Television.

Lire la suite...
 
Les Rois Maudits avec Jean Piat, Muriel Baptiste, Claude Giraud, Louis Seigner, Jean-Luc Moreau. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Patrick Sansano   
11-11-2014

Image

Une mini-série réalisée par Claude Barma.

Un dossier conçu par Patrick Sansano.

Crédits photographiques : ORTF.

LES ROIS MAUDITS

(1972)

 

Image

 

Au début du XIVème Siècle, Philippe IV le Bel règne sur la France en maître absolu. Trois de ses fils assurent sa descendance. Isabelle, sa fille unique est mariée au roi Edouard II d'Angleterre. Sous son règne, la France est grande mais les français sont malheureux. Un seul pouvoir ose lui tenir tête: l'ordre des chevaliers du Temple. Avec la malédiction lancée par Jacques de Molay sur le bûcher commence une période sombre, faite de sang et de fureur, de morts et de larmes... débute la destinée de ces Rois Maudits.

 

Image

 

GENESE DE LA SERIE

Pendant des années, Maurice Druon, académicien, auteur de la saga historique, Les Rois Maudits, refuse les adaptations que l’ORTF lui soumet. Il ne veut pas une reconstitution avec châteaux forts, chevauchées, tournois, batailles. C’est Marcel Julian qui le convainc en 1971. Pierre Sabbagh, directeur de la seconde chaîne, confie la mise en scène au vétéran Claude Barma.

La distribution est en grande partie composée de comédiens de théâtre. Six épisodes correspondant aux six volumes publiés alors (un septième, Quand un roi perd la France, sera publié en 1977) sont prévus, mais le sixième, Le Lis et le Lion s’écarte assez du roman où l’on parlait du destin du fils de Louis X. Par ailleurs, la mort de Robert d’Artois, le héros de la série, qui fait l’objet d’un beau numéro de comédien de Jean Piat, est simplement évoquée dans le roman, alors que Barma en profite lors de l’agonie du « baron écarlate » pour dresser un résumé des évènements marquants de la saga.

 

Image 

 

LE TOURNAGE

Barma choisit le décorateur Maurice Valay qui propose une sobriété mettant en avant les comédiens. Jean Piat, populaire au petit écran pour "Lagardère", mini série de 1967, incarne Robert d’Artois. Hélène Duc sera Mahaut, sa tante. Ce sera le dernier rôle d’André Luguet, comédien de cinéma des années 30 à 50. Il incarne Hugues de Bouville. Pour le rôle de Philippe Le Bel, Georges Marchal, gloire cinématographique des années 50, est engagé. Louis Seigner, doyen de la Comédie Française, est le banquier Spinello Tolomeï.

Des vedettes de télévision se joignent à l’aventure. Muriel Baptiste, vedette populaire de feuilletons, interprète Marguerite de Bourgogne. Barma venait de lui faire tourner "Maigret aux assises" réalisé par Marcel Cravenne et produit par lui. Mais comme elle le confiera à Télémagazine (N°897/30 décembre 1972), les choses se passent mal : « L’ambiance n’était pas fameuse, tous les autres comédiens pensaient que je ne ferai pas le poids. Il a fallu un mois pour que je m’impose ». Après le tournage, Muriel tombe malade, elle a perdu sept kilos. Dans Télé Poche N°333/12 juillet 1972, elle déclare : « J’ai été malade après, il m’a fallu me reposer et voyager pour enfin me retrouver ».

Hélène Duc, elle, racontera le tournage et ses impressions dans ses mémoires Entre cour et jardin (Editions Pascal, 2006), mais fait partie des rares à bien se souvenir de Muriel qu’elle retrouvait comme partenaire pour la troisième fois après "Plainte contre X" (1966) et "Allo Juliette" (1969). Catherine Hubeau, qui incarne Blanche de Bourgogne, contactée par téléphone en mai 2008, évoque avec émotion (Muriel Baptiste) une collègue qu’elle n’a jamais vue hors plateau. D’autres l’ont carrément oubliée : en 1990, Jean Piat m’écrit : « Merci d’avoir une mémoire aussi fidèle. La mienne est en défaut concernant Muriel Baptiste. Je ne l’ai jamais revue depuis "Les Rois Maudits". Il en est souvent ainsi dans notre métier ». En 1987, la secrétaire de Claude Barma, lors de la 3ème diffusion m’écrit : « Claude Barma, lui non plus, n’a pas de nouvelles de Muriel Baptiste ». Bruno Balp, contacté par téléphone début avril 2008, ne se souvient pas du tout de l’actrice, il me dit « C’était il y a 30 ans (1978 ?), je ne me souviens plus des épisodes que j’ai tournés ». Peu après, le comédien décède lors d’une opération aux genoux le 31 mai 2008. (En réalité, Balp n’apparaît que dans un épisode "La reine étranglée")

Pour évoquer ce tournage, j’eus la chance de me lier d’amitié en 2006 avec André Falcon (1924-2009) et jusqu’à son décès. Jouant Enguerrand de Marigny dans les deux premiers épisodes, il aimait évoquer ce tournage et m’aidera en 2007 à rédiger une biographie de Muriel, avec son meilleur ami comédien Christian Marin. Le samedi 08 janvier 1972, l’émission "Micro et caméras" propose un reportage sur le tournage de la série où les commentaires et interviews sont assurés essentiellement par Claude Barma.

Parmi les principaux autres comédiens, nous retrouvons Geneviève Casile, Catherine Rouvel, Jean-Luc  Moreau (alors débutant), Anne Kreis, Michel Beaune, Claude Giraud,  le catalan José Maria Flotats, l’épouse de Claude Rich Catherine Rich, le futur réalisateur Gilles Béhat, Georges Ser, Patrick Lancelot, Monique Lejeune et Jean Deschamps.

Certaines scènes n’ont pas été tournées : ainsi, dans "Le Roi de Fer", Marguerite reçoit son amant Philippe d’Aunay sous le prétexte qu’il est envoyé par sa cousine Jeanne (Catherine Rich). Fort regrettable car cela aurait permis une scène supplémentaire avec Muriel Baptiste. Dans le roman, la reine de Navarre, future reine de France, se prélasse sur son lit, pieds nus, tout en se méfiant de l’entourage de son mari qui l’espionne pendant cette rencontre. Au début de "Les poisons de la Couronne", de retour de Naples, la reine Clémence de Hongrie (Monique Lejeune), Guccio Baglioni neveu de Tolomeï (Jean-Luc Moreau) et Hugues de Bouville (André Luguet) sont pris dans une tempête sur un bateau. Cela aurait été en déphasage avec le parti-pris de mise en scène sobre de Barma. La scène est donc totalement éludée. Toute la fin de " Le Lis et le Lion" qui évoque le destin du fils de Louis X et Clémence de Hongrie, échangé au berceau avant empoisonnement par Mahaut avec le fils de Marie de Cressay et de Guccio Baglioni, n’a pas été filmée, la série s’arrêtant avec la mort de Robert d’Artois.

 

Image 

Image  

 

LA CRITIQUE

Les quatre premiers épisodes forment un arc et constituent le meilleur de la série. "Le Roi de Fer" plante le décor en mars 1314 et décrit la fin du règne de Philippe Le Bel, les amours coupables de la tour de Nesle des princesses de Bourgogne adultères, la condamnation à mort des templiers et leur malédiction. "La Reine Etranglée" raconte le destin tragique de la reine adultère Marguerite de Bourgogne. "Les Poisons de la Couronne" dépeint les complots sous le règne du premier fils du roi, Louis X le hutin. "La Loi des Mâles", l’épisode 4, est entièrement porté par le comédien José Maria Flotats, second fils de Philippe le Bel,  Philippe IV le long. Hélène Duc et Catherine Rouvel qui incarne son âme damnée Béatrice sont absentes de l’épisode 2 centré sur Marguerite.

L’intérêt se perd quelque peu lorsque la malédiction traverse la Manche dans "La Louve de France". L’épisode se termine par l’exécution épouvantable d’Edouard d’Angleterre joué par Michel Beaune. Le public se scandalise lors de la première diffusion en janvier 1973 et Claude Barma, en personne, vient s’expliquer au journal télévisé du soir de la 2ème chaîne ORTF, car on y a enfoncé une pointe rougie par le feu dans le postérieur du roi. "Le lis et le Lion" est un épisode qui souffre de l’absence de nombreux personnages qui sont morts, comme Charles de Valois (Jean Deschamps). Jean-Paul Zenacker, en notaire faussaire, compose son premier rôle de personnage trouble et fourbe bien avant "La Poupée Sanglante" et "L’Ile au Trente Cercueils". S’il est tout à fait normal que Jean Piat et Hélène Duc restent associés au triomphe de la série, il est dommage que ne soient pas évoqués d’autres comédiens.

 

Image 

Image  

 

LA DIFFUSION

C’est  le jeudi 21 décembre 1972 que la série est présentée, au rythme d’un épisode par semaine jusqu’au mercredi 24 janvier 1973 (l’autre série de Noël 1972 sur la 2ème chaîne, "Les Gens de Mogador", prenant la case horaire du jeudi dès le 3ème volet des "Rois Maudits". La série est rediffusée en juin juillet 1975 sur Antenne 2, puis en avril 1987 (Antenne 2), juillet 1990 (FR3), toujours en prime time.

En 2013, elle est programmée sur la chaîne Histoire. "Le Roi de Fer" et "Le Lis et le Lion" sont programmés en hommage à Claude Barma lors de son décès le 30 août 1992. "Les Rois Maudits" sera diffusée au Canada en 1974, ainsi que sur la BBC. Cette chaîne devait s’en inspirer pour produite "The Devil’s Crown" en 1978.

 

Image 

 

QUE SONT DEVENUS LES ACTEURS ?

Jean Piat connaît une gloire supérieure à "Lagardère", mais tournera peu pour la télévision. Deux mini-séries : "Les Jeunes Filles" (1979) et "L’Affaire Saint-Romans" (1988). Il tente une carrière au cinéma avec "La Rivale" (1974), mais s’est essentiellement consacré au théâtre, ainsi qu’à l’écriture.

Hélène Duc refera parler d’elle au cinéma : "Miss Mona" (1987) et "Tanguy" (2001). Elle jouera le rôle de Mme de Bouville dans le remake des "Rois Maudits" 2005 de Josée Dayan.

Muriel Baptiste dont on pouvait penser que le rôle de Marguerite de Bourgogne était un tremplin vers la gloire ne tournera que  quatre autres rôles avant de tomber gravement malade, de s’éloigner du métier. Elle sombre dans la dépression et se suicide le 07 septembre 1995, complètement oubliée.

Jean-Luc Moreau devient un acteur-metteur en scène de théâtre réputé. En 2013, il a publié ses mémoires, J’y étais, chez Michel Lafon, mais  il n’y évoque pas la série.

Patrick Lancelot (Philippe, l’amant de Marguerite) devient producteur. En faisant les repérages pour le film "Le Raid", qui sortira en 2002, et suite à une panne de son avion, il se tue au Vénézuéla le 28 novembre 2000, avec aussi Bernard Lutic, directeur de la photo, à bord de l’appareil.

Louis Seigner meurt le 20 janvier 1991 dans l’incendie de son appartement, provoqué par une pipe qu’il fumait en s’endormant.

José Maria Flotats revint à la télé dans la mini-série "Les Visiteurs" en 1980. Il se consacre essentiellement au théâtre. Il est très populaire en Espagne.

Gilles Béhat est devenu metteur en scène tant au cinéma ("Rue Barbare") qu’à la télévision ("Les Cordier", "Commissaire Moulin").

Catherine Hubeau fondera la Compagnie Catherine Hubeau, se dédiant au théâtre, après quelques séries TV dont "Les Peupliers de la Prétentaine" où elle retrouve Georges Marchal. Elle a joué dans deux feuilletons à succès : "Un homme une Ville" avec Christian Barbier (1973) et "L’Hiver d’un Gentilhomme" (1973)  avec Gabriel Cattand.

Jean Deschamps, jusqu’à sa mort en 2007, dirigera le théâtre de la cité de Carcassonne.

 

Image 

Image  

 

PRODUITS DERIVES ET REMAKE

Plon Del Duca a réédité fin 1972 en grand format les six romans avec en couverture les comédiens de la série. Cette édition a vite été épuisée et remplacée par des livres de poche ou des grands formats reliés sans allusion à la série.

En Janvier 1973, le magazine Télé Succès édité par Tallandier propose "Le Roi de Fer" illustré par des photos de la série, mais l’aventure s’arrête après trois numéros. Historia" N°314  met en couverture Muriel Baptiste le même mois dans un dossier sur la tour de Nesle.

La magnifique musique de Georges Delerue ne sera pas éditée à l’époque et devra attendre la parution du coffret "Le cinéma de Georges Delerue" en 2006. Seuls trois thèmes y figurent.

Dès 1977, la série est éditée par Les grands films classiques" en super 8, firme qui propose alors aussi deux épisodes de "Chapeau Melon et Bottes de Cuir" et des classiques du cinéma comme "Les Disparus de Saint Agil". Puis elle est éditée en VHS et en DVD par TF1 Vidéo. Longtemps disponible, le coffret DVD n’est plus édité mais la série est mise en ligne sur le site de l’INA.

Un remake de la série a été tourné en 2005 sans l’épisode "La Loi des Mâles", ni l’adaptation du roman de 1977 Quand un roi perd la France. Il avait pour vedettes Jeanne Moreau et Philippe Torreton.

 

Image 

Image  

 

ANECTODES DIVERSES

Maurice Druon affirme ici que Marguerite de Bourgogne a été étranglée dans sa prison au printemps 1315. Ce n’est qu’une des versions de sa mort. Selon d’autres, elle serait morte d’une maladie pulmonaire due au froid et à la faim. Une troisième hypothèse indique que Louis X l’aurait faite transférer au château de Couches, sous la garde de Marie de Beaufremont. Elle y aurait été une « prisonnière libre » morte à 43 ans en 1333.

René Roussel, qui incarne le frère de Marigny, le cardinal Jean de Marigny, fut le chevalier Bayard dans une série TV en 1964.

L’épouse de Jean Piat, Françoise Engel (1920-2005) joue le rôle de Mme de Bouville.

A la suite du succès des "Rois Maudits", Claude Barma devait faire (dixit Télé Poche en 1973) une série sur Roméo et Juliette.

Ils n’ont pas, personnages oblige, de scènes communes, mais Muriel Baptiste et Benoit Brione étaient partenaires en 1967 dans "La Princesse du Rail".

Robert Lombard, qui incarne Portefruit dans les épisodes 1 et 2, était le partenaire de Muriel Baptiste dans "Maigret aux assises".

Lormet, le valet homme à tout faire de Robert d’Artois, est joué par Georges Staquet, fidèle comédien de Barma (L’inspecteur Folco dans "Belphégor", Larouille dans "Le Chevalier de Maison Rouge", etc.)

 

Image 

Image  

 

FICHE TECHNIQUE

Adaptation : Marcel  Julian d’après les romans de Maurice Druon

Musique : Georges Delerue

Directeur de la photographie : Pierre Mareschal

Script : Michele O'Glor

Montage : Micheline Freslon

Costumes : Monique Dunand

Assistante aux costumes : Catherine Rebeyrol

Maquillage : Andrée Guikovaty

Coiffures : Nicole Dalance

Maquettes et décors : Maurice Valay

Décorateur : Jean Tridon

Décorateur ensemblier : Pierre Voisin

Objets d'orfèvrerie : Michel Hénique

Peintres décorateurs : Jacques Léger, André Puglièse, Jacques Brûlé, Sylvie Meneau, Jean Sardy

Opérateurs caméras : Didier Minier, Jacques Baujard,Philippe Dumolard

Ingénieurs de la vision : Jacques Dodu, Philippe Villette

Assistants-réalisateurs : Stéphane Bertin, Jacques Stocanne

Combats réglés par : Claude Carliez

Cascadeurs : Sylvain Levignac, Lionel Vitrant

Mixage et prise de son : Jean-Paul Bost, André Grapin

Chef de plateau : Arthur Soppelsa

Chef de production : Bernard Zimmermann

Atelier de production : Michèle Pietri, Annette Redon

Production : Office de Radiodiffusion Télévision Française (ORTF) / (1972)

 

Image 

 

LE GUIDE DES EPISODES

Dernière mise à jour : ( 11-11-2014 )
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 70

Voyage dans l'Inconnu. Tales of the Unexpected. Quinn Martin. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par John Wilder.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : NBC Television / Quinn Martin Productions.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 60

La Grande Vallée avec Barbara Stanwyck, Lee Majors, Linda Evans, Peter Breck. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par A.I. Bezzerides, Louis F. Edelman.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : CBS Television / Twentieth Century Fox Home Programme.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 50

Bonanza avec Lorne Greene, Michael Landon, Pernell Roberts, Dan Blocker. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par David Dortort.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : NBC Television / Paramount Pictures.

Lire la suite...
 

CONSULTEZ NOS ARCHIVES

Les archives du Magazine des Séries.

Image

Un index conçu par Christophe Dordain.

Dernière mise à jour le 02 janvier 2017.

Lire la suite...
 

ARCHIVES RADIO

Thierry Ragueneau dans Le Magazine des Séries sur Radio Campus Lille le 30 avril 2011.

Image

Un événement radiophonique en collaboration avec Jean-Luc Vandiste.

Le 30 avril 2011 sur Radio Campus Lille.

Lire la suite...
 

RECHERCHEZ

SYNDICATION