MySQL server has gone away SQL=SELECT m.*, count(p.parent) as cnt\nFROM jos_menu AS m\nLEFT JOIN jos_menu AS p ON p.parent = m.id\nWHERE m.menutype=\'mainmenu\' AND m.published=\'1\'\nGROUP BY m.id ORDER BY m.parent, m.ordering
Warning: current() [function.current]: Passed variable is not an array or object in /home/lequotid/www/jeffke/templates/rt_hyperion/rt_rokmenu.php on line 74

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/lequotid/www/jeffke/templates/rt_hyperion/rt_rokmenu.php on line 100

Warning: array_key_exists() [function.array-key-exists]: The second argument should be either an array or an object in /home/lequotid/www/jeffke/templates/rt_hyperion/rt_rokmenu.php on line 124

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/lequotid/www/jeffke/includes/frontend.php on line 94
     

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/lequotid/www/jeffke/includes/frontend.php on line 94

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: Unable to save result set in /home/lequotid/www/jeffke/includes/database.php on line 302
La Fièvre d'Hawaii avec Robert Ginty, Jeff McCracken. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thierry Le Peut   
28-04-2013

{mosimage}

Une série créée par James D. Parriott.

Un dossier conçu par Thierry Le Peut.

Crédits photographiques : Universal Television / MCA.

LA FIEVRE D'HAWAII

(1984)

Une étoile filante à redécouvrir...

 

{mosimage}

 

Les policiers de Chicago Mac Riley et Andy Senkowski quittent le climat froid de leur ville natale pour leur emploi à Honolulu (Hawaii). Ils partagent une maison avec une très belle pilote d'hélicoptère nommé Irène Gorley, qui les aidera pendant leurs enquêtes.

 

{mosimage}

 

EN ROUTE POUR HAWAII

Deux flics de Chicago, emmitouflés dans leur parka, regardent avec envie un panneau publicitaire exhibant les beautés de Hawaii : bikinis, palmiers et soleil torride. Ils se regardent et se disent : pourquoi pas ? Les voilà bientôt partis pour l’archipel surnommé le Paradis. Adieu la neige, le froid et la grisaille, bonjour Honolulu, les jolies filles et les beautés du Pacifique !

On pourrait résumer ainsi l’accroche de "Hawaiian Heat", devenue chez nous "La Fièvre d’Hawaii" pour une diffusion sur la Cinq. Diffusion unique, d’ailleurs, puisqu’il semble qu’aucune autre chaîne ne se soit intéressée aux aventures pourtant enlevées du tandem constitué par Robert Ginty et Jeff McCracken.

Mais revenons en 1984. A l’époque, "Magnum" marche fort sur CBS. La première saison n’a pas immédiatement conquis un large public mais dès la suivante les fidèles se rassemblent et Tom Selleck devient une star. Universal, qui produit la série, profite de ce succès pour mettre en chantier un autre programme exploitant le cadre paradisiaque de l’archipel. Si "Magnum" jouait sur une imagerie « sport » et chic avec Ferrari, hélicoptère et majordome britannique sur fond de propriété aux airs de Jardin d’Eden, "Hawaiian Heat" s’appuie également sur le dépaysement mais opte pour une esthétique plus ordinaire. Les héros, on l’a dit, sont deux flics de Chicago mutés à Honolulu sous les ordres d’un lieutenant d’origine japonaise. Détectives en exercice, ils n’ont pas la liberté d’action du privé à moustaches mais leurs enquêtes les confrontent quand même à toutes sortes d’histoires empreintes de mystère et de choses pas très catholiques : sacrifices humains dans le cratère d’un volcan, apparitions, disparitions étranges, l’ensemble mise à fond sur l’exotisme teinté de religion que peuvent offrir les îles du Pacifique. Au final, les scénarii restent assez classiques mais le tandem vedette n’est pas dénué de charme et la réalisation, quoique standard, tient parfaitement la route.

C’est James D. Parriott, l’un des producteurs de "Super Jaimie" et de "L’Incroyable Hulk" avec Kenneth Johnson, qui élabora le concept de la série. Un an plus tard, il signerait, toujours pour Universal, "Superminds", avant de travailler sur "Forever Knight", "Dark Skies" et la modernisation des "Envahisseurs". A ses côtés, Len Kaufman, producteur et scénariste sur "Shérif fais-moi peur", Gregory Dinallo qu’on retrouvera dix ans plus tard sur "Waikiki Ouest", et deux scénaristes-producteurs qui se sont illustrés également dans "Magnum", Robert W. Gilmer et Nick Thiel. Le premier était l’un des producteurs de "Sydney Fox l’aventurière" et avait déjà collaboré à "K2000" et "Les Deux font la paire", tandis que l’autre tentera en 1992 l’aventure originale de "Covington Cross", un cas rare de série moyenâgeuse.

 

{mosimage}

 

PAS DE STARS SOUS LE SOLEIL

Le casting de la série ne compte aucune star mais plusieurs visages très familiers aux téléphiles. On y rencontre ainsi une jeune actrice de 24 ans à l'époque du tournage entrevue dans des épisodes de "Shérif fais-moi peur", "Agence Tous Risques", "Remington Steele" ou "L’Homme qui tombe à pic" : Tracy Scoggins, qui depuis s’est illustrée dans le rôle du capitaine Elizabeth Lochley dans "Babylon 5", avait déjà une plastique de rêve qui lui vaudrait d’être engagée, dès l’arrêt de "Hawaiian Heat", sur "Les Colby". A ses côtés, un acteur que l’on avait aperçu dans les excursions hawaiiennes de séries célèbres comme "L’Homme qui tombe à pi"c et "Drôles de Dames" mais qui ne connaîtrait la véritable consécration que huit ans plus tard en devenant Bobby Sixkiller dans "Le Rebelle" : Branscombe Richmond, d’abord cascadeur, a collaboré par ailleurs à une foule d’autres séries, souvent dans des rôles secondaires de truand, de garde du corps ou de barman.

Au rayon des « têtes d’affiche », le rôle du patron des deux héros revint à l’acteur japonais Mako, invité de l’épisode « Kenzan » de "Magnum" mais également remarqué au cinéma aux côtés de Schwarzenegger dans "Conan le Barbare" et sa suite "Conan le Destructeur". Né le 10 décembre 1933 à Kobé au Japon et décédé le 21 juillet 2006 à Somis aux Etats-Unis, Mako était déjà apparu dans de nombreuses séries ("Kung Fu", "Hawaii Police d’Etat", "Les Espions", "Wonder Woman", "L’Incroyable Hulk" entre autres) et a continué depuis d’y travailler jusqu'à sa disparition, incarnant par exemple le Maître de Sammo Law dans deux épisodes du "Flic de Shanghai" ou en étant la vedette invitées de séries telles que "Charmed" en 2003 et "Monk" en 2004.

Le tandem vedette jouait, comme l’ensemble du casting, la carte de l’anonymat relatif. Dans le rôle d’Andy Senkowski, Jeff McCracken sortait tout juste d’une éphémère tentative de Steven Bochco, "Bay City Blues", avec Michael Nouri, Dennis Franz, Peter Jurasik et... Sharon Stone, et n’était apparu par ailleurs que dans quelques téléfilms et le film "Dead On Arrival" en 1978. Originaire de Chicago, il incarnait la moitié athlétique du duo, portant chemises et shorts à la Magnum. Son partenaire, véritable vedette du programme, jouissait d’une plus grande notoriété sans être une star : Robert Ginty en effet était l’un des pilotes des "Têtes Brûlées" en 1976 et on l’avait croisé dans deux épisodes de "Simon & Simon", dans la peau d’une sorte d’escroc pas toujours très inspiré. En 1984, l’un des titres de gloire de sa filmographie, parmi de nombreuses apparitions dans des films plus ou moins connus (mais plutôt moins que plus), est sans doute "The Exterminator", datant de 1980, dont il tournera une séquelle juste après l’arrêt de "La Fièvre d'Hawaii". Entrevu dans un épisode d’"Arabesque" et dans la série "Dans la chaleur de la nuit" ainsi que dans "Falcon" Crest en 1989 (il y est Walker Daniels), Ginty s’est essayé ensuite à la réalisation, passant derrière les caméras de séries telles que "Xéna Princesse guerrière", "Demain à la Une", "Dream On" ou "Charmed". Ayant stoppé net sa carrière d'acteur en 1999, Robert Ginty est décédé le 21 septembre 2009 à Los Angeles, à l'âge de 61 ans.

 

{mosimage}

 

POUR CONCLURE

"La Fièvre d'Hawaii" n’a guère séduit le public américain puisque la série ne dépassa pas la dizaine d’épisodes. Sa diffusion en France ayant été très ponctuelle, notamment sur La Cinq, en 1989, le guide que vous pourrez consulter en complément de cet article n'a pu s’enorgueillir d’être complet que grâce aux recherches menées par Christophe Dordain et son inépuisable fonds d'archives télévisuel.

Nous avons donc retrouvé dix épisodes de la série et un pilote réalisé par le vétéran Mike Vejar, devenu dans les années 90 l’un des collaborateurs attitrés de "Babylon 5". Pourtant, la série n’était pas spécialement désagréable, emmenée de plus par un thème musical très rock signé Tom Scott, compositeur de "Starsky et Hutch" (saison 2) que l’on retrouve parfois aux génériques de "Cannon", "Barnaby Jones" ou "Baretta". Bref, une « étoile filante » que l’on reverrait bien aujourd'hui avec plaisir. Allô, la télé ?

 

{mosimage}

 

FICHE TECHNIQUE

Créé par / Producteur exécutif : James D. Parriott.

Producteurs : Robert W. Gilmer, Nick Thiel, Len Kaufman, J. Daniel Nichols, Dean Zanetos, Bill Schwartz.

Co-producteur : William Cairncross.

Directeur exécutif d’écriture : Gregory S. Dinallo.

Thème musical : Tom Scott.

Paroles : Candy Parton.

Musique : J.A.C. Radford, Jeff Sturges.

Directeurs de la photographie : Edward Ruo Rottuno, Franck Thackery.

Directeurs artistiques : John Leimanis, Arch Bacon, William Taliafero.

Montage : George Ohanian, Daniel Todd Cahn, Stephen Pfahler, Michael D. Corey, Donald L. Rounds.

Casting : Mark Malis, Garrison True (Hawaii).

Décorateurs de plateau : Robert George Freer, Wallace White, Jacqueline Martin, Edward Joseph McDonald.

Directeurs de production : Joan Carson, Dan Franklin, Zane Radney.

Assistants réalisateurs : Robert Del Valle, Doug Metzger, Bob Dahlin, Kelly A. Manners, Robin Chamberlin, L. Lewis Stout, Char Pece.

Coordinateur des cascades : Ronnie Rondell.

Supervision des costumes : Robert Chase, Buffy Snyder.

Son : Joe Kenworthy.

Montage effets sonores : Jeffrey Clarke.

Montage musique : Arnold Schwarzwald.

Une production de James D. Parriott en association avec Universal / MCA (1984)

 

LE GUIDE DES EPISODES

Dernière mise à jour : ( 28-04-2013 )
 

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/lequotid/www/jeffke/includes/frontend.php on line 94