VISITEURS ACTUELS

Il y a actuellement 1 invité en ligne

ACTEURS TV

William Conrad.

Image

Un portrait et une galerie conçus par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : ABC Television / CBS Television / NBC Television.

Lire la suite...
 

ACTRICES TV

Joanna Lumley raconte le tournage de Chapeau Melon et Bottes de Cuir.

Image

Une série créée par Brian Clemens.

Un dossier conçu par Denis Chauvet.

Crédits photographiques : The Avengers Enterprise / TF1.

Lire la suite...
 

REALISATEURS TV

George McCowan.

Image

Les grands réalisateurs de séries télévisées.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Lire la suite...
 

PRODUCTEURS TV

Columbia Pictures Television.

Image

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Quinn Martin Productions / ABC Television / CBS Television / NBC Television.

Lire la suite...
 

FILMS TV

Les Rues de San Francisco de Walter Grauman avec Karl Malden, Michael Douglas, Robert Wagner.

Image

Un téléfilm réalisé par Walter Grauman.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Quinn Martin Productions.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 2010

Body of Proof avec Dana Delany, Jeri Ryan, Nicholas Bishop. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Chris Murphey et Matt Gross.

Un guide conçu par Noah Ward.

Crédits photographiques : ABC Television.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 2000

Rome avec Ciaran Hinds, Kevin McKidd, Ray Stevenson. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par John Milius, Bruno Heller et William J. Mac Donald.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : HBO.

 

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 80

Frank, Chasseur de Fauves avec Bruce Boxleitner. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Frank Cardea & George Schenck.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : CBS Television / Columbia Pictures Television.

Lire la suite...
 
Le Saint avec Roger Moore. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thierry Le Peut   
21-09-2014

Image

Une série produite par Robert S. Baker et Monty Berman.

Un dossier conçu par Thierry Le Peut.

Crédits photographiques : Bamore, Incorporated Television Company (ITC) et New World Productions.

LE SAINT

(1962/1969)

 

Image

 

A la fin de l'année 1961, le romancier Leslie Charteris accepte enfin de vendre les droits de ses ouvrages pour une adaptation à la télévision. C'est Robert S. Baker, en partenariat avec la firme ITC dirigée par Lew Grade, qui va se charger de la production de la série. Retour sur un classique du petit écran.

 

Image

 

A PROPOS DE LA SERIE ET DE SA DIFFUSION

On le dit séducteur, plus même que son inspirateur littéraire ; aventurier, voire précurseur de James Bond ; increvable, puisqu’après avoir damé le pion aux méchants durant 118 épisodes il est revenu plusieurs fois, sur le petit comme sur le grand écran. D’aucuns l’ont enterré après la version cinéma qui n’a pas raflé la mise mais qui sait ? Et si le Saint n’attendait qu’une nouvelle occasion de faire parler de lui ? Même si Roger Moore ne déchaîne plus les foules hystériques prêtes à vendre leur chemise pour avoir la primeur de ses exploits en DVD, TF1 Video l’avait annoncé depuis un moment a passé à l'acte depuis des lustres : l’intégrale du Saint version Moore est depuis longtemps disponible dans les bacs. Les trois saisons noir et blanc ouvrirent le bal sous forme de trois coffrets, les 47 épisodes couleurs le fermèrent. La totalité des 118 épisodes alors garni alors les étagères des fans purs et durs, qui ont certainement mangé du riz et des pâtes durant quelques semaines, ou quelques mois.

Pour cette sortie événement, TF1 Video n’avait malheureusement pas gratifié les aficionados de suppléments propres à nourrir leurs rêveries ou leur passion : pas un seul bonus n’accompagne les saisons noir et blanc, où les épisodes sont livrés dans une bonne qualité d’image et de son, en vf et vost, un point c’est tout. Il a fallu se contenter de quelques anecdotes accompagnant à l’occasion les crédits d’ouverture – mais que l’on est libre de ne pas faire apparaître. C’est peu, certes, mais peut-être la seule existence d’une intégrale en support DVD avait-elle force de réjouissance !

Le héros de Leslie Charteris, créé à la fin des années 20 (soit trente ans avant Bond), conserve la légèreté d’un grand enfant qui ne veut pas grandir et dont le monde répond à des règles à la fois simples et brutales. De ce point de vue, la série édulcore évidemment le propos des romans et nouvelles mais trouve en Roger Moore un honorable ambassadeur du personnage défini par Charteris. L’écrivain d’ailleurs agréa le choix du comédien, même s’il eût préféré pour sa part voir Cary Grant incarner le justicier.

Héritier de D’Artagnan et de Robin des Bois sous la plume de Charteris, volontiers qualifié de Don Quichotte, le Saint – surnom dû à ses initiales S.T., pour Simon Templar, et à d’autres éléments dont les aventures littéraires vous livreront les secrets – appartient à cette grande et digne famille des justiciers sympathiques et chevaleresques qui volent aux riches, et de préférence aux escrocs, pour donner aux moins heureux – sans oublier de prélever au passage une honnête commission. Simon Templar ne saurait travailler sans déchoir et à défaut d’être l’héritier d’une grande fortune il a a décidé de se servir dans celle des autres, ayant jugé que ceux-ci, bien souvent, n’en étaient pas dignes.

Après Ivanhoé, Le Saint acheva de faire de Roger Moore l’ambassadeur de la Grande-Bretagne dans le reste du monde, portant haut le flegme britannique et l’élégance propre aux gentlemen de son pays. Au point que la version suivante du personnage, réalisée à partir d’une graine plantée dans l’épisode 115 « The ex-King of Diamonds », accèdera à l’aristocratique respectabilité qui faisait défaut au Saint : celle de Lord Brett Sinclair, aussi à l’aise dans les soirées mondaines que Templar dans une partie de poker avec des malfrats new-yorkais.

Comme nombre de confrères aventuriers, le Saint partage son temps entre les voyages sous de multiples latitudes et les jeux de chat et de souris avec les policiers qui s’éreintent après lui : car Templar est souvent leur allié mais toujours un homme dont il faut se méfier, car son intérêt ne rencontre pas forcément celui des autorités officielles. Qu’un collier de perles vienne à passer ou une belle femme à crier et le Saint ne suit plus que son instinct, sans s’embarrasser de fioritures légales. C’est bien sûr ce qui fait son charme et nous permet, à nous autres, de nous révolter à bon compte contre les tracas d’une vie ordinaire. Son Sergent Garcia, Templar le trouve dans l’inspecteur principal Claude Eustace Teal de Scotland Yard, dont beaucoup de policiers dans la série ne sont que des copies tout juste retouchées, du Fernack américain au Quercy français. Dans la série, Teal sera passé par plusieurs visages avant de trouver son interprète définitif en Ivor Dean, allié-ennemi récurrent du Saint.

Force est de reconnaître cependant que Le Saint a bénéficié de la grande popularité de son personnage éponyme, décliné dès les années 30 à la radio, au cinéma et dans les bandes dessinées. Forte de ses 118 segments, la série s’inscrit dans un univers dont elle ne représente qu’un aspect et pas le plus riche : car en dépit de ses qualités et du soin apporté à sa fabrication, la série accuse aujourd’hui ses quarante ans et semblera sans doute bien répétitive à qui ne l’a pas découverte, et aimée, au temps jadis. Décors interchangeables, intrigues idoines, héros condamné à la stagnation au contraire de sa déclinaison littéraire : Le Saint ne se renouvelle guère au cours de ses trois saisons noir et blanc, au point que l’on ne perçoit aucun changement entre le premier épisode diffusé en 1962, « Un mari plein de talent », et « Le trésor » qui ferme la marche à la... 71ème place.

La sortie des coffrets DVD est cependant une trop belle occasion de découvrir cette série classique et on aurait grand tort de n’y pas faire un tour : car abstraction faite des quelques réserves émises ci-avant, la série avec Roger Moore conserve – aussi – ce charme subtil du noir et blanc et des décors exotiques créés en studios, le parfum délicieusement théâtral de ces années qui virent également fleurir Destination Danger (que l’on attend maintenant sur le même support et chez le même éditeur), moins consensuel, plus brutal, plus enivrant. Et puis Moore est si sympathique, et si avant-garde, n’est-ce pas, lorsqu’il tourne vers nous son ironique regard bleu et nous apostrophe en ouverture de chaque épisode !

Non, vraiment, on ne peut pas ne pas lui sacrifier quelques heures d’une vie de sériephile. Et tant que vous y serez, pensez donc à lire quelques-uns des romans de Charteris...

 

Image

 

ROGER MOORE EST SIMON TEMPLAR

Pour jouer Simon Templar, le choix se porta directement sur Roger Moore. Cet acteur né le 14 octobre 1927 à Stockwell (près de Londres) a fait ce que l'on appelle un carrière complète. Jugez un peu : dessin animé, figuration, théatre, cinéma, séries télévisées, publicité, mise en scène et shows télés.

Il débuta dans la figuration à 18 ans dans César et Cléopâtre, ensuite, il entre à la Royal Academy of Dramatic Arts. Cependant, ses vrais débuts se feront pour le cinéma à Hollywood, où il a émigré dans les années cinquante. En 1956, il est de retour en Angleterre pour le tournage de la série T.V. "Ivanhoé". Produit par Herbert Smith, Bernard Coote et Seymour Friedman, ce programme fait de l’acteur une star du jour au lendemain. Le jeune public s’identifiant rapidement aux aventures du chevalier du XIIè siècle. Un total de 39 épisodes de 26 minutes sera conçu.

Moore retourne ensuite aux Etats Unis et participe à deux autres programmes. "The Alaskans", une série produite par William T. Orr, Harry Tatelman et Barry Ingster qui décrit les aventures de chercheurs d’or en Alaska, à la fin du XIXè siécle. Ce show fut diffusé du 04 octobre 1959 au 25 septembre 1960 sur le réseau ABC. Moore enchaîne avec "Maverick", une autre série produite par William T. Orr, en partenariat avec Roy Huggins et Howie Horwitz. Moore intégre le casting de cette série qui a fait la gloire de James Garner pour les deux dernières saisons, dans le rôle de Beau Maverick (diffusion totale aux Etats-Unis du 22 septembre 1957 au 08 juillet 1962 sur ABC). Il quittera ensuite le continent américain définitivement.

La célébrité arrive enfin avec "Le Saint", série tournée entre 1961 et 1968. Le succès de la série en Espagne lui vaudra d'ailleurs un Spanish Award. "Amicalement Vôtre" sera la dernière véritable série sur laquelle il travaillera entre 1970 et 1971. Quand à sa carrière cinématographique, elle est pour l’essentiel axée sur l’interprétation de James Bond dès 1973, et cela jusque 1985 dans "Dangereusement Vôtre".

Depuis, il tourne très peu. Son activité principale au sein de l'UNICEF mêlée à quelques problèmes de santé l'ont peu à peu éloigné des plateaux.

 

Image

 

FICHE TECHNIQUE

Série britannique en 118 épisodes (dont 71 en noir & blanc) de 48 mn, diffusée dans le cadre de 6 saisons sur la BBC de 1962 à 1969.

Créée par : Robert S. Baker & Monty Berman

D'après l'oeuvre de : Leslie Charteris

Producteurs : Robert S. Baker, Monty Berman

Supervision des scripts : Harry W. Junkin

Supervision de la production : Johnny Goodman, Peter Manley, Malcolm J. Christopher

Post-production : Philip Aizlewood

Musique : Edwin Astley

Directeurs de la photographie : J.W. Harvey, Lionel Banes, Michael Reed, Paul Beeson

Montage : Peter Pitt, Derek Chambers, Bert Rule, Inman Hunter, Jeanne Henderson, Bill Lewthwaite, Spencer Reeve, Lee Doig

Casting : David Booth, Anthony Arnell, G.B. Walker

Directeurs artistiques : Charles Bishop, Allan Harris, Cedric Dawe, Len Townsend

Supervision du maquillage : George Blacker, Jack Graig

Maquillage : Dick Bonnor-Morris, Kenneth Mackay

Coiffures : Helen Penfold, Elsie Alder

Coordination des cascades : Leslie Crawford, Frank Maher

Cascadeurs : Mike Reid, Paul Weston, Rocky Taylor, Romo Gorrara, Tom Clegg, Peter Brace, Ray Austin, Terry Yorke, Larry Taylor, Max Faulkner, Peter Diamond

Assistants-réalisateurs : Bruce Sharman, Dominic Fulford, Gordon Gilbert, Ernie Lewis, Pat Kelly, Dennis Hall, David C. Anderson, Peter Price, Frank Hollands, Peter Weingreen, Ken Baker, Denny Lewis, Ernest Morris, Stuart Orton

Son : Len Abbott, Jeanne Henderson, Rydal Love, Eric Bayman, Dennis Lanning, Bill Rowe, Leslie Hammond, William Trent, Keith Batten, Dennis Whitlock

Supervision des costumes : John Briggs, Charles Guerin, Laura Nightingale

Costumes : Joyce Stoneman, John Irwin

Montage de la musique : Michael Clifford, Deveril Goodman, Brian Lintern

Production : Bamore / Incorporated Television Company (ITC) (1962/1969)

 

Avec :

Roger Moore (Simon Templar),

Ivor Dean (Claude Eustache Teal),

Allan Gifford (John-Henry Fernack),

Warren Mitchell (Marco De Cesari).

 

Image

 

LISTE DES EPISODES

NB : les dates indiquées ci-dessous correpondent à la diffusion initiale sur la BBC.

 

Saison I (04 octobre au 20 décembre 1962)

1.01 - The Talented Husband - n°1, Un mari plein de talent

1.02 - The Latin Touch - n°2, Aventure à Rome

1.03 - The Careful Terrorist - n°3, Le Terroriste prudent

1.04 - The Covetous Headsman - n°4, Un souvenir de famille

1.05 - The Loaded Tourist - n°5, Un singulier touriste

1.06 - The Pearls of Peace - n°6, Les Perles de la paix

1.07 - The Arrow of God - n°7, La Flèche de Dieu

1.08 - The Element of Doubt - n°8, L’Élement du doute

1.09 - The Golden Journey - n°9, La Leçon de voyage

1.10 - The Effete Angler - n°10, Le Pêcheur fatigué

1.11 - The Man who was Lucky - n°11, L’homme qui avait de la chance

1.12 - The Charitable Countess - n°12, La Comtesse charitable

 

Saison II (19 septembre 1963 au 19 mars 1964)

2.1 - The Fellow Traveller - n°13, Le Compagnon de voyage

2.2 - Starring the Saint - n°14, Le Saint en vedette

2.3 - Judith - n°15, Judith

2.4 - Teresa - n°16, Thérésa

2.5 - The Elusive Ellshaw - n°17, L’Insaisissable Ellshaw

2.6 - Marcia - sur BBC n°18, Marcia

2.7 - The Work of Art - n°19, Le Chef-d’œuvre

2.8 - Iris - n°20, Iris

2.9 - The King of the Beggars - n°21, Le Roi des mendiants

2.10 - The Rough Diamonds - n°22, Les Diamants brutes

2.11 - The Saint Plays with Fire - n°23, Le Saint joue avec le feu

2.12 - The Well Meaning Mayor - n°24, Corruption

2.13 - The Sporting Chance - n°25, La Paisible Distraction

2.14 - The Bunco Artists - n°26, Les Artistes de la Fraude

2.15 - The Benevolent Burglary - n°27, Le Cambriolage

2.16 - The Wonderful War - n°28, On a trouvé du pétrole

2.17 - The Noble Sportsman - n°29, Le Parfait Homme du monde

2.18 - The Romantic Matron - n°30, La Jeune Fille romanesque

2.19 - Luella - n°31, Luella

2.20 - The Lawless Lady - n°32, Une Ravissante voleuse

2.21 - The Good Medicine - n°33, Le Produit de beauté

2.22 - The Invisible Millionaire - n°34, Le Millionaire invisible

2.23 - The High Fence - n°35, Recel de bijoux

2.24 - Sophia - n°36, Sophia

2.25 - The Gentle Ladies - n°37, Des femmes si douces

2.26 - The Ever-loving Spouse - n°38, L’Épouse volée

2.27 - The Saint Sees it Through - n°39, Jusqu’au bout

 

Saison III (08 octobre 1964 au 11 mars 1965)

3.01 - The Miracle Tea Party - n°40, Le Thé miracle

3.02 - Lida - n°41, Lida

3.03 - Jeannine - n°42, Les Perles de Mme Chen

3.04 - The Scorpion - n°43, Le Scorpion

3.05 - The Revolution Racket - n°44, Révolution

3.06 - The Saint Steps In - n°45, Le Procédé G

3.07 - The Loving Brothers - n°46, Charmante famille

3.08 - The Man who liked Toys - n°47, L’homme qui aimait les jouets

3.09 - The Death Penalty - n°48, Peine de mort

3.10 - The Imprudent Politician - n°49, Le Ministre imprudent

3.11 - The Hi-jackers - n°50, Vol à main armée

3.12 - The Unkind Philanthropist - n°51, Philanthropie

3.13 - The Damsel in Distress - n°52, Le Demoiselle en détresse

3.14 - The Contract - n°53, Le Contrat

3.15 - The Set-up - n°54, Le Fourgon postal

3.16 - The Rhine Maiden - n°55, Le Rapide du Rhin

3.17 - The Inescapable Word - n°56, Le Laboratoire secret

3.18 - The Sign of the Claw - n°57, Dans les Griffes du tigre

3.19 - The Golden Frog - n°58, La Grenouille d’or

3.20 - The Frightened Inn-Keeper - n°59, L’Auberge du mystère

3.21 - Sibao - n°60, Magie noire

3.22 - The Crime of the Century - n°61, Le Crime du siècle

3.23 - The Happy Suicide - n°62, Une belle fin

 

Saison IV (01 juillet au 26 août 1965)

4.1 - The Chequered Flag - n°63, Sabotage

4.2 - The Abductors - n°64, Voyage à Paris

4.3 - The Crooked Ring - n°65, Le Champion

4.4 - The Smart Detective - n°66, Le Bon Détective

4.5 - The Persistent Parasite - n°67, Les Trois Dames Oddington

4.6 - The Man Who Could Not Die - n°68, L’homme qui défie la mort

4.7 - The Saint Bids Diamonds - n°69, Les Coupeurs de diamants

4.8 - The Spanish Cow - n°70, Les Bijoux de Donna Wise

4.9 - The Old Treasure Story - n°71, Le Trésor

 

Saison V (30 septembre 1966 au 02 juin 1967)

5.01 - Queen’s Ransom - n°72, Les Bijoux de la reine

5.02 - Legacy for the Saint - n°73, L’Héritage

5.03 - The House on Dragon’s Rock - n°74, Le Rocher du dragon

5.04 - The Desperate Diplomat - n°75, Un diplomate disparu

5.05 - The Russian Prisoner - n°76, Conférence à Genêve

5.06 - The Organisation Man - n°77, Les Mercenaires

5.07 - The Reluctant Revolution - n°78, La Révolution

5.08 - The Double Take - n°79, Le Sosie

5.09 - The Helpful Pirate - n°80, Le Trésor du pirate

5.10 - The Time to Die - n°81, La Vengeance

5.11 - The Convenient Monster - n°82, Un drôle de monstre

5.12 - The Master Plan - n°83, Chinoiseries

5.13 - The Angel’s Eye - n°84, Le Diamant

5.14 - The Scales of Justice - n°85, Mort naturelle

5.15 - Interlude in Venice - n°86, Intermède à Venise

5.16 - The Fiction Makers (part. 1/2) - n°87, Double méprise

5.17 - The Fiction Makers (part. 2/2) - n°88, Double méprise

5.18 - Locate and Destroy - n°89, Le Fugitif

5.19 - The Better Mousetrap - n°90, Le Meilleur Piège

5.20 - Little Girl Lost - n°91, La Petite Fille perdue

5.21 - Paper Chase - n°92, Ultra secret

5.22 - Flight Plan - n°93, Plan de vol

5.23 - Escape Route - n°94, La Route de l’évasion

5.24 - The Persistent Patriots - n°95, Tentative de meurtre

5.25 - The Fast Women - n°96, Les Championnes

5.26 - The Death Game - n°97, Le Jeu de la mort

 

Saison VI (22 septembre 1968 au 09 février 1969)

6.1 - The Art Collectors - n°98, Les Amateurs d’art

6.2 - To Kill a Saint - n°99, Annette

6.3 - The Counterfeit Countess - n°100, Le Faux-monnayeur

6.4 - The Man Who Liked Lions - n°101, La Fête romaine

6.5 - Simon and Delilah - n°102, Dalila a disparu

6.6 - Island of Chance - n°103, Le Trésor mystérieux

6.7 - The Gadget Lovers - n°104, Pièges en tous genres

6.8 - Double in Diamonds - n°105, Copies conformes

6.9 - The Power Artist - n°106, Un vieil ami

6.10 - When Spring is Sprung - n°107, Qui est le traître ?

6.11 - The Gadic Collection - n°108, Antiquités

6.12 - The Best Laid Schemes - n°109, Le Noyé

6.13 - Invitation to Danger - n°110, La Pièce d’or

6.14 - The People Importers - n°111, Les Immigrants

6.15 - Where the Money Is - n°112, L’argent ne fait pas le bonheur

6.16 - Vendetta for the Saint, part 1. - n°113, Vendetta pour le Saint

6.17 - Vendetta for the Saint, part 2. - n°114, Vendetta pour le Saint

6.18 - The Ex-King of Diamonds - n°115, Le Roi

6.19 - The Man Who Gambled With Life - n°116, Le Génie

6.20 - The Portrait of Brenda - n°117, Portrait de Brenda

6.21 - The World Beater - n°118, Les Rivaux

 

Image

 

NB : c'est l'épisode 115 que l'on considère comme le précurseur de la série "Amicalement Vôtre".

Dernière mise à jour : ( 21-09-2014 )
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 70

Madame Columbo avec Kate Mulgrew. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Richard Levinson et William Link.

Un guide conçu par Thierry Le Peut.

Crédits photographiques : NBC Television / Universal Television.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 60

Le Virginien avec James Drury, Doug McClure, Lee J. Cobb. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Charles Marquis Warren.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : NBC Television / Revue Studios / Universal Television.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 50

Au Nom de La Loi avec Steve McQueen. Guide des épisodes. Saison 1.

Image

Une série créée par Vincent Fennelly.

Un guide conçu par Thierry Le Peut.

Crédits photographiques : Four Star Films, Inc. / Malcolm Enterprises, Inc / CBS Television.

Lire la suite...
 

CONSULTEZ NOS ARCHIVES

Les archives du Magazine des Séries.

Image

Un index conçu par Christophe Dordain.

Dernière mise à jour le 29 mai 2017.

Lire la suite...
 

ARCHIVES RADIO

Henry Darrow dans Le Magazine des Séries sur Radio Campus Lille le 15 septembre 2012.

Image

Un événement radiophonique en collaboration avec Jean-Luc Vandiste.

Le 15 septembre 2012 sur Radio Campus Lille.

Lire la suite...
 

RECHERCHEZ

SYNDICATION