VISITEURS ACTUELS

ACTEURS TV

William Conrad.

Image

Un portrait et une galerie conçus par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : ABC Television / CBS Television / NBC Television.

Lire la suite...
 

ACTRICES TV

Diana Rigg.

Image

Un portrait et une galerie conçus par Régis Dolle.

Crédits photographiques : ABC Television / Avengers Productions.

Lire la suite...
 

REALISATEURS TV

Corey Allen.

Image

Les grands réalisateurs de séries télévisées.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Lire la suite...
 

PRODUCTEURS TV

Columbia Pictures Television.

Image

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Quinn Martin Productions / ABC Television / CBS Television / NBC Television.

Lire la suite...
 

FILMS TV

Alerte sur le Wayne de Marvin J. Chomsky avec Leonard Nimoy, Joseph Cotten, William Windom.

Image

Un téléfilm produit par Bruce Lansbury.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : ABC Television / MCA Universal Pictures.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 2010

Body of Proof avec Dana Delany, Jeri Ryan, Nicholas Bishop. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Chris Murphey et Matt Gross.

Un guide conçu par Noah Ward.

Crédits photographiques : ABC Television.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 2000

Rome avec Ciaran Hinds, Kevin McKidd, Ray Stevenson. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par John Milius, Bruno Heller et William J. Mac Donald.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : HBO.

 

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 80

V avec Marc Singer, Robert Englund, Michael Ironside. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Kenneth Johnson.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Warner Bros Television.

Lire la suite...
 
L'Homme Invisible avec David McCallum, Melinda Fee, Graig Stevens. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Christophe Dordain   
24-10-2015

Image

Une série créée par Leslie Stevens et Steven Bochco.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Universal Television / Harve Bennett Productions.

L'HOMME INVISIBLE

(1975)

 

Image

 

Dans le cadre de son travail pour le compte d’un organisme gouvernemental, le docteur Daniel Westin expérimente un appareil de téléportation. Mais un dysfonctionnement survient et Daniel Westin devient totalement invisible. Quand il découvre que le gouvernement projette d’utiliser cette découverte à des fins militaires, Westin est contraint de détruire les calculs, sachant qu’il ne pourra pas redevenir visible sans eux. À présent, Daniel Westin travaille en secret avec son épouse Kate et cherche à retrouver la formule qui le ramènera à son état antérieur.

 

Image

 

L'HOMME INVISIBLE A LA TELEVISION

Historiquement, l'attrait pour l'invisiblité de la part des cinéastes et des producteurs remonte à 1933 quand le cinéma, par l'intermédiaire de la société Universal, grande pourvoyeuse de monstres en tous genres à cette époque, produit un film interprété par Claude Rains et réalisé par le grand metteur en scène James Whale. "L'Homme Invisible" marque alors une date importante du cinéma horrifique grâce à l'interprétation conjointe de Lew Ayres et de Mae Clarke, à la photographie de Arthur Eddison et aux effets spéciaux d'une étonnante simplicité et effficacité signés du maître en la matière : John P. Fulton. Qui plus est, James Whale signe ce coup de maître en adaptant de façon très personnelle de l'oeuvre de H. G. Wells.

C'est ensuite par l'intermédiaire de la télévision, toujours à l'affût de concepts suceptibles de ravir un large public, et qui connaît une expansion majeure à la fin des années 1950, que "L'Homme Invisible" réapparaît car le nouveau média ne tarde pas à saisir le potentiel contenu dans ce thème. Dans l'une des séries britanniques parmi les plus connues et diffusée tardivement en France par Canal Plus, "The Invisible Man" devient un savant victime de ses expériences. Ce programme est produit par Ralph Smart qui choisit une stratégie publicitaire payante : l'acteur qui joue Peter Brady demeure totalement inconnu du grand public ce qui renforce l'impact de la série, le comédien Tim Turner prêtant sa voix à l'homme invisible. L'intrigue se présente de la façon suivante : devenu transparent alors qu'il tentait de rendre des objets invisibles pendant une expérience, le scientifique Peter Brady a été irradié par des rayons. Il tente tout d'abord d'échapper aux services secrets britanniques puis finit par se faire enrôler. Parallèlement à des enquêtes criminelles, il mène une quête vers un antidote lui permettant de recouvrer son état normal. La série constituée de 26 épisodes de 26 minutes était interprétée par Tim Turner (non crédité au générique) qui doublait la voix du Dr. Peter Brady, Deborah Watling (Sally Brady), Lisa Daniely (Diane Brady) et Ernest Clark (Sir Charles Anderson). Diffusée en 1958-1959 en même temps sur ITV et sur CBS aux Etats-Unis, "The Invisible Man" est devenue avec le temps une série culte outre-manche. Il est à noter qu'une nouvelle série basée sur l'invisibilité fut produite en 1984 par la BBC.

C'est en 1975 que, pour la première fois, la télévision américaine s'intéresse au concept de l'invisibilité. Toutefois, et comme vous pourrez le lire ultérieurement, cette première tentative fut un échec. Pourtant, en 1976, une nouvelle série développant un concept analogue voit le jour : il s'agit du "Nouvel Homme Invisible" interprétée par Ben Murphy et produite par la même équipe dans une seconde tentative qui s'avèrera elle-aussi tout aussi infructueuse.

Plus proche de nous, et diffusée par TF1 à partir de 2001, une nouvelle série fut conçue pour SciFi Channel, mettant en scène Darien Fawkes (Vincent Ventresca), un cambrioleur auquel on octroyait une remise de peine à condition de servir de cobaye pour une expérimentation placée sous le secret le plus absolu et menée par son propre frère. Une glande placée à la base de son crâne secrète une substance capable de le rendre translucide. Malheureusement, cette substance détruisait peu à peu les capacités mentales de Darrien. Dotée d'effets spéciaux réussis, cette nouvelle série a su capter une audience conséquente à travers 46 épisodes diffusés jusqu'en février 2002. Néanmoins, la troisième saison tant attendue par les fans de la série n'a pas vu le jour depuis.

 

Image

 

PRESENTATION DES SERIES CITEES

 

1)The Invisible Man / L'Homme Invisible.

Grande-Bretagne, série en 26 épisodes de 26 minutes, noir et blanc.

Produite et créée par Ralph Smart (ATV / DeRosnay International), d'après l'oeuvre de H.G. Wells.

Producteurs : David Tomblin et Aida Young.

Avec : Tim Turner (Peter Brady), Lisa Daniely (Diane), Deborah Watling (Sally).

Diffusion G.B. : 14 septembre au 14 décembre 1958 (saison 1) puis du 12 avril au 05 juillet 1959 (saison 2) sur ITV (chaîne émettant sur la région de Londres à l'époque). Rediffusion en 1989 sur ITV.

Diffusion USA : en même temps qu'au Royaume-Uni sur le réseau CBS.

Diffusion France : 1962 sur la 1ère chaîne. 2003 sur TMC.

Storyline : Suite à une expérience malheureuse, Peter Brady devient invisible. Recruté par le contre espionnage anglais, il parcourt le monde et met son invisibilité au « service secret de sa majesté ».

Commentaire : la récente rediffusion de quelques épisodes sur TMC a permis de mieux cerner l'impact qu'a pu avoir ce programme à la fin des années 1950, Bénéficiant des qualités de production des séries britanniques, "L'homme invisible", version anglaise, est devenue une véritable série culte. C'est une oeuvre parfaitement réalisée grâce notamment au talent du téléaste Pennington Richards qui a dirigé 11 épisodes sur 26, les autres étant réalisés par Peter Maxwell et Quentin Lawrence. Ralph Smart, quant à lui, se réservant l'honneur de mettre en scène l'épisode final diffusé le 05 juillet 1959. L'acteur qui incarnait Peter Brady demeura totalement inconnu du public, étant donné qu'il n'apparaissait que recouvert de bandage. Son nom n'étant même pas mentionné au générique.

 

2)Gemini Man / Le Nouvel Homme Invisible.

USA, série de 13 fois 48 minutes et 1 fois 90 minutes.

Créée par harve Bennett et Steven Bochco.

Produite par Leslie Stevens, Frank Telford et Robert F. O'Neill.

Diffusion USA : 23 septembre au 28 octobre 1976 sur NBC.

Diffusion France : dernière diffusion en date sur 13ème Rue à la fin des années 90.

Storyline : Suite à un accident de plongée lors d'une mission, Sam Casey, agent du gouvernement, voit sa structure moléculaire modifiée et devient invisible. Sa visibilité lui est fort heureusement rendue par un appareillage placé dans une montre qu'il doit alors porter en permanence. Sam peut désormais devenir invisible à volonté en désactivant le système de la montre. Toutefois, il ne peut demeurer invisible qu'au maximum 15 minutes sinon il risque de disparaître définitivement et de mourir.

Commentaire : notre dossier consacré à "Gemini Man".

 

3)The Invisible Man / L'Homme Invisible.

Grande Bretagne, série de 6 épisodes de 26 mn.

Créée par Barry Letts.

Avec : Pip Donaghy (L'homme invisible), Michael Sheard (Le révérend Bunting).

Diffusion G.B. : du 04 septembre au 09 octobre 1984 sur BBC1.

Diffusion France : aucune.

Storyline : il s'agit de l'adaptation la plus fidèle du roman de H.G. Wells produit par Barry Letts et écrit par Terrance Dicks qui, tous deux, avaient déjà participé à "Doctor Who".

Commentaire : C'est au hasard d'un reportage sur BBC News que fut découvert ce programme tourné en vidéo et qui enregistra pourtant un solide succès d'audience en 1984. Soyons francs, la qualité de l'ensemble est discutable notamment sur le plan formel par l'emploi dudit format vidéo.

 

4)The Invisible Man / l'Homme Invisible.

USA, série de 46 épisodes de 48 mn.

Créée par Jonathan Glassner, David Levinson et Edward Ledding.

Avec : Vincent Ventresca (Darien Fawkes), Eddie Jones (le haut fonctionnaire).

Diffusion USA : du 09 juin 2000 au 18 février 2002 sur SciFi Channel.

Diffusion France : à partir de 2001 sur TF1 dans un total désordre (est-ce une surprise ?).

Storyline : Afin d'échapper à la prison, Darien Fawkes accepte qu'on lui implante dans le cerveau une glande qui a la particularité de pouvoir recouvrir le corps du porteur de « morpho-givre », une substance qui rend invisible. Darien peut désormais devenir invisible à volonté et travaille désormais pour les services secrets sous une couverture d'agent du ministère de la chasse et de la pèche. Une contrainte quand même pèse sur le héros : une utilisation abusive du morpho-givre peut le rendre fou.

Commentaire : Des effets spéciaux modernisés et une volonté réelle de renouveler le genre. Les quelques épisodes vus sur TF1 laissent quand même une impression de bâclage quant aux intrigues un peu trop farfelues parfois. Néanmoins, on peut saluer cette initiative de la chaîne SciFi Channel pour avoir su explorer de nouveau le mythe de l'invisibilité.

 

Image

 

LA PRODUCTION ET LA DIFFUSION DE "L'HOMME INVISIBLE"

c'est en 1975 que "L'Homme Invisible" investit une nouvelle fois le petit écran avec, cette-fois, David McCallum dans le rôle principal. Tout comme dans la série de 1958, il incarne un scientifique échappant de justesse à des agents peu scrupuleux et chargés de récupérer son travail.

Enrôlé par une organisation gouvernementale appelée KLAE, Daniel Westin, au fil des treize épisodes de la série, met son invisibilité au service de son pays dans le cadre d'enquêtes liées à l'espionnage et à la lutte contre les ennemis des Etats-Unis et de la démocratie. Au cours de ses missions, il utilise un masque en dermaplex de sa fabrication pour apparaître ou disparaître quand bon lui semble.

Ce programme est diffusé de mai 1975 à janvier 1976 sans pour autant être bien perçu par le public et est rapidement abandonné par NBC. David McCallum a pourtant su apporter une véritable profondeur à son personnage. Toutefois, les scripts écrits par Leslie Stevens, Plilip DeGuere, Steven Bochco, James D. Parriott ou encore Seeleg Lester n'ont pas su, eux, retenir l'attention des téléspectateurs. Pourquoi ? L'une des premières explications vient de la bouche même du producteur Robert O'Neill : "la série était conçue d'une façon plutôt curieuse. Dès que Westin enlevait son masque, une grande partie de l'effet escompté tombait à plat." Pourtant, dès la diffusion du pilote le 06 mai 1975 sur NBC, l'accueil réservé par le public avait été plus que satisfaisant et suffisant en tout cas pour envisager la production d'une série hebdomadaire.

Qui plus est, "L'Homme Invisible" apparaissait sur les petits écrans à un moment charnière, celui de l'utilisation combinée de la pellicule 35 mm et de la vidéo telle qu'elle était employée pour les émissions en direct. De fait, pendant la production des épisodes au cours de l'été 1975, toute l'équipe technique était confrontée à la gestion singulièrement difficile des effets visuels qui, parfois, réclamaient jusqu'à 75 prises avant d'obtenir un résultat pleinement opérationnel. Quand on sait qu'un épisode de série TV requiert 6 à 7 jours de tournage, on peut imaginer le dilemme pour les producteurs quant au temps à consacrer au effets visuels. Néanmoins, on peut quand même observer que ces difficultés ne pouvaient effrayer un producteur aguerri tel que Robert O'Neill qui avait déjà produit la série "Le Sixième Sens", en 1972, avec Gary Collins, série qui comptait nombre d'effets visuels elle aussi.

Une autre difficulté qui paralysait l'impact de la série provenait justement du fait que, une fois le masque tombé, il était un peu difficile pour le public de s'impliquer émotionnellement avec un acteur invisible à l'écran ! D'où le recours systématique à la voix-off, procédé qui peut s'avérer très lassant à la longue. De surcroît, étant donné que Daniel Westin était devenu un agent secret dont le nom de code était "Klae Ressource", les scénaristes devaient écrire des intrigues avec une dimension internationale comme pour l'épisode "Un Coup de Maître" au cour duquel il est clairement fait référence à l'affrontement Est/Ouest. Or, la découverte des autres épisodes de la série montre que cet axe scénaristique ne fut pas toujours maintenu, ce que l'on peut regretter.

Enfin, dans une série d'action, le spectateur moyen attend de l'action ! Or, la déception est quelque peu au rendez-vous, car "L'Homme Invisible" est invisible, mais il n'est pas forcément un superman capable de terrasser ses adversaires à mains nues. La silhouette un peu trop fluette de David McCallum ne permettant pas d'envisager de façon crédible un scientique, habitué des laboratoires, fut-il invisible, qui se serait soudainement transformé en un agent secret maître du combat au corps à corps ! Comme le soulignait le producteur Richard Milton au moment de l'annulation du show : "David McCallum se sentait responsable de cette décision. Pourtant, cela n'avait rien à voir avec sa performance, c'était juste le concept de la série qui n'était pas vraiment opérationnel."

Il reste quand même de cette série une impression positive car Universal Television avait mis des moyens conséquents à la disposition de l'équipe de production pour élaborer des décors convainquants et s'assurer que "L'Homme Invisible" soit à la hauteur des standarts de qualité appliqués à l'époque à la télévision américaine. On peut une nouvelle fois citer l'épisode "Un Coup de Maître" avec une reconstitution sérieuse de la ville de Stockholm.

En France, c'est à partir du 24 avril 1976, dans le cadre de la mythique émission "Samedi est à Vous", imaginée par Guy Lux et présentée par Bernard Golay, que le public français découvrit les aventures de Daniel Westin, "L'Homme Invisible" ayant même l'insigne honneur d'être l'épisode d'ouverture diffusé à 14h25 !

 

Image

 

LES CREATEURS DE LA SERIE

Leslie Stevens

Disparu en 1988, Leslie Stevens, scénariste de formation, a souvent oeuvré dans le domaine du fantastique et de la science-fiction. Parmi les séries les plus célèbres auxquelles il a collaborées, citons "Au-Delà Du Réel", "Galactica" et "Buck Rogers".

Leslie Stevens a également dirigé 4 épisodes de l'anthologie "Au-Delà du Réel" et écrit les épisodes pour Anthony Franciosa dans la série "Les Règles du Jeu", ou encore pour Robert Wagner dans la cadre du show "Opération Vol". Il fut enfin producteur exécutif de programmes western tels que "Stoney Burke" avec Jack Lord et "Le Virginien" avec James Drury.

 

Harve Bennett

Producteur débutant pour "La Nouvelle Equipe" avec Tige Andrews et Clarence Williams III, Harve Bennett travaille sur quelques téléfilms jusqu’en 1974. En 1973, il est le producteur exécutif du téléfilm "L’Homme qui Valait Trois Milliards", qui, un an plus tard, allait connaître un grand succès en devenant une série diffusée quotidiennement et faisant la gloire de Lee Majors.

A partir de 1975, il s’intéresse une première fois au mythe de l’invisibilité : cela donne "L'Homme Invisible" avec David McCallum. Pas convaincu, le network lui demande une autre version : ce sera "Le Nouvel Homme Invisible" avec Ben Murphy et à l'insuccès similaire ! En 1976, Steve Austin tombe sous le charme de la belle "Super Jaimie" que Harve Bennett développera jusqu'en 1978. Il produira par ailleurs quatre autres séries puis, dans les années 80, s'intéressera aux films tirés de l'univers de "Star Trek" en assurant la production de 4 longs-métrages inspirés de la série. 


Steven Bochco

Né 16 décembre 1943 à New York, Steven Bochco s'est imposé depuis plus d'une décennie comme l'un des plus grands créateurs de séries, accumulant les faveurs du grand public mais aussi des critiques. Quelques exemples parmi les plus spectaculaires jalonnent ce parcours exemplaire : "Murder One", "New York Police Blues", "La Loi de Los Angeles", "Hill Street Blues", "Delvecchio" ou plus récemment "Over There".

 

Image

 

LES COMEDIENS

 

Image

David McCallum

Né le 19 septembre 1933 à Glasgow, David McCallum a oeuvré de nombreuses fois pour le petit écran. Il est mondialement connu pour sa participation à la série "Des Agents Très Spéciaux" diffusée entre 1964 et 1968. Par la suite, il a tenu le rôle principal de "Sapphire and Steel" (1979) aux côtés de Joanna Lumley. On l'a également vu dans "Les Aventures de David Balfour" en 1977 ainsi que dans "Colditz" en 1972. Plus récemment, on l'a retrouvé avec grand plaisir dans la série "NCIS" en 2003.

 

Image

Melinda Fee

Née le 7 octobre 1942 à Los Angeles, Melinda Fee est devenue plutôt discrète ces dernières années. Quelques apparitions en guest-star dans des séries telles que "Beverly Hills 90210" en 1991 ou encore "Matlock" (1991), "McGyver" (1988) mais aussi "Super Jaimie" au cours de la troisième saison. On l'a de même aperçue dans quelques épisodes de "Santa Barbara" en 1984.

 

Image

Graig Stevens

 

Décédé le 10 mai 2000 à Los Angeles, Graig Stevens était originaire de la ville de Liberty dans l'Etat du Missouri où il vît le jour le 8 juillet 1918. C'est par l'intermédiaire de Blake Edwards qu'il connaît un immense succès à la télévision grâce à la série "Peter Gunn" diffusée de 1958 à 1961. Il a aussi participé à plus d'une cinquantaine de séries en tant que vedette invitée entre 1950 et 1986.

 

Image

 

FICHE TECHNIQUE

Créée par : Harve Bennett & Steven Bochco

Producteurs : Leslie Stevens, Robert F. O' Neill, Frank Telford

Responsable des scénarios : Seeleg Lester

En charge de la production : D. Jack Stubbs

Thème musical : Henry Mancini

Musique : Henry Mancini, Richard Clements (pilote), Pete Rugolo

Supervision de la musique : Hal Mooney

Directeur de la photographie : Enzo A. Martinelli

Supervision du montage : Richard Belding

Montage : J. Howard Terrill, Edward W. Williams, Robert F. Shugrue, Richard McCarthy, James T. Heckert, James F. Rogers

Décors : John McCarthy (pilote), Gary Moreno, Barbara Krieger

Directeurs artistiques : Frank T. Smith (pilote), Raymond Beal

Costumes : Grady Hunt, George Withaker

Assistants-réalisateurs : Gene Marum, William Hole, Victor Vallejo

Son : Terry Kellum (pilote), Jack F. Lilly

Cascadeurs : Gregory J. Barnett, Chuck Courtney, Scott Walker, Tony Burton, Mickey Gatlin

Effets spéciaux : Johnny Borgese

Production : Silverton Productions Inc. en association avec Universal Television (1975)

 

LE GUIDE DES EPISODES

Dernière mise à jour : ( 24-10-2015 )
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 70

Sur la Piste des Cheyennes avec Tim Matheson et Kurt Russell. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Tracy Keenan Wynn.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Columbia Pictures Television / David Gerber Productions / Sony Pictures.

 

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 60

Mannix avec Mike Connors et Gail Fisher. Guide des épisodes. Saisons 1 à 3.

Image

Une série produite par Bruce Geller, Ivan Goff et Ben Roberts.

Un guide conçu par Christophe Dordain et Jérôme Bonjean.

Crédits photographiques : CBS Television / Paramount Pictures / Desilu Productions.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 50

Au Nom de la Loi avec Steve McQueen. Guide des épisodes. Saison 2.

Image

Une série créée par Vincent Fennelly.

Un guide conçu par Thierry Le Peut.

Crédits photographiques : Four Star Films, Inc. / Malcolm Enterprises, Inc / CBS Television.

Lire la suite...
 

CONSULTEZ NOS ARCHIVES

Les archives du Magazine des Séries.

Image

Un index conçu par Christophe Dordain.

Dernière mise à jour le 29 mai 2017.

Lire la suite...
 

ARCHIVES RADIO

Simon Astier dans Le Magazine des Séries sur Radio Campus Lille le 30 octobre 2010.

Image

Un événement radiophonique à ne pas manquer en collaboration avec Jean-Luc Vandiste.

Le 30 octobre 2010 à 14h sur Radio Campus Lille.

Lire la suite...
 

RECHERCHEZ

SYNDICATION