VISITEURS ACTUELS

ACTEURS TV

Robert Wagner

Image

Un portrait conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : ABC Television / CBS Television.

Lire la suite...
 

ACTRICES TV

Joanna Lumley raconte le tournage de Chapeau Melon et Bottes de Cuir.

Image

Une série créée par Brian Clemens.

Un dossier conçu par Denis Chauvet.

Crédits photographiques : The Avengers Enterprise / TF1.

Lire la suite...
 

REALISATEURS TV

Marc Daniels.

Image

Les grands réalisateurs de séries télévisées.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Lire la suite...
 

PRODUCTEURS TV

Glen A. Larson

Image

Un dossier conçu par Christophe Dordain en hommage au producteur disparu le 14 novembre 2014.

Crédits photographiques :  Universal Television / NBC Television / ABC Television / Larson Productions.

Lire la suite...
 

FILMS TV

La Poursuite Sans Nom de Boris Sagal avec Lorne Greene, Brooke Bundy, Lorraine Gary.

Image

Un téléfilm réalisé par Boris Sagal.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Groverton Productions / Universal Television.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 2010

Body of Proof avec Dana Delany, Jeri Ryan, Nicholas Bishop. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Chris Murphey et Matt Gross.

Un guide conçu par Noah Ward.

Crédits photographiques : ABC Television.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 2000

Les 4400 avec Joel Gretsch, Jacqueline McKenzie, Peter Coyote. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Scott Peters.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : USA Network / American Zoetrope.

 

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 80

Starman avec Robert Hayes et C.B. Barnes. Guide des épisodes.

Image

Une série développée par James Henerson, James Hirsch, Mike Fray et John Mason.

Un guide conçu par Thierry Le Peut.

Crédits photographiques : Universal Television.

Lire la suite...
 
Un Shérif à New York avec Dennis Weaver, J.D. Cannon, Terry Carter, Diana Muldaur. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Christophe Dordain   
25-09-2016

Image

Une série créée par Herman Miller.

Un dossier conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Universal Television / NBC Television.

UN SHERIF A NEW YORK

(1970/1977)

 

Image

Image

 

DE TAOS A NEW YORK

Dans les années 70, aux Etats-Unis, plusieurs séries télévisées diffusées par le réseau NBC dans le cadre du programme "The NBC MYstery Movie" sont parvenues à atteindre un degré de popularité qui a largement traversé les frontières étatsuniennes pour parvenir jusqu'à notre hexagonale contrée : "Columbo," "Un Shérif à New York" et "McMillan", par exemple, font partie de ces prestigieuses productions qui ont pleinement intégré le patrimoine télévisuel mondial en général, et celui de la France en particulier.

Il est vrai qu'"Un Shérif à New York" peut apparaître moins attractif que "Columbo" dont les enquêtes ont été maintes fois rediffusées par nos chaînes nationales. Toutefois, ces deux séries ont empreinté des chemins diamétralement opposés. Si la première illustre, avec un brio indiscutable, la grande tradition des programmes mettant en vedette des détectives, la seconde s'inscrit dans un registre plus dynamique, bourré d'humour et d'action (ainsi voit-on McCloud s'accrcocher à un hélicoptère et plonger dans le vide avec lui dans l'épisode de la saison 3, "The Park Avenue Rustlers / Poursuite à Manhattan", mis en scène par Jack Arnold) qui permet à la série, créée par Herman Miller, de bénéficier également du statut envié de série-culte.

Ajoutons à ce cocktail explosif les relations pétaradantes qu'entretiennent McCloud et son supérieur hiérarchique, Clifford, qui sont pour beaucoup dans l'attrait que le téléspectateur peut avoir pour ce programme. Un exemple illustre de façon pertinente cette relation orageuse. Dans la scène d'ouverture de l'épisode "The New Mexican Connection / Pleins Feux sur un Tueur" (saison 3), Clifford convoque McCloud pour lui apprendre une bonne et une mauvaise nouvelle : la première est qu'il est appelé à convoyer un prisonnier à destination de Taos, au Nouveau-Mexique, dont McCloud est originaire; la seconde est qu'il rentrera à New York une fois sa mission terminée au grand dam de Clifford qui n'a qu'une seule chose en tête : se débarasser au plus vite de McCloud !

 

Image

Lee J. Cobb et Clint Eastwood dans le film "Un Shérif à New York" en 1968.

 

La génèse de la série remonte au film réalisé par Don Siegel, en 1968, avec Clint Eastwood dans le rôle principal. Dans ce long-métrage, le shérif Coogan doit escorter un prisonnier à New York (joué par le talentueux Don Stroud). Ce dernier parvient, cependant, à s'échapper, obligeant Coogan à le poursuivre dans la gigantesque mégapole. Toutefois, Coogan a conservé ses bonnes habitudes en matière d'investigations, qu'il mène dans un style très personnel, et surtout trop peu académique, et trop peu respectueux des règles en vigueur, au grand désarroi du chef de la police incarné par l'excellent Lee J. Cobb (qui fut le juge Henry Garth, le premier propriétaire du ranch Shiloh dans la série "Le Virginien" entre 1962 et 1966). Le film se clôt par une poursuite en moto qui fait écho à celle fameuse de "Bullitt", de Peter Yates, avec Steve McQueen, film sorti cette même année 1968.

Au générique de la série, qui est diffusée deux ans plus tard, est mentionné le nom de Herman Miller en tant que créateur. Miller avait effectivement co-écrit le scénario du film de Don Siegel aux côtés de Dean Riesner, Howard Rodman et de Siegel lui-même). Néanmoins, son implication dans la série relève du strict minimum. Celui qui est véritablement à la manoeuvre en ce début de décennie 70, c'est Glen A. Larson qui venait de terminer la production de la dernière saison du "Virginien" ("The Men From Shiloh" avec Stewart Grander et Lee Majors en plus de James Drury et de Doug McClure).

 

Image

 

Larson a introduit de nombreux changements dans son concept télévisuel en édulcorant notamment l'âpreté et la dureté initiales de Coogan dans le film pour transformer le personnage, prenommé désormais McCloud, en un authentique provincial venu du fin fond de l'Ouest américain, et qui se heurte, tout en y s'adaptant, avec un mélange subtil fait de bonhommie et de fermeté mêlées, à son nouvel univers urbain, tout en n'oubliant pas ses racines quite à se comporter tel un shérif du siècle dernier quand cela s'avère nécessaire, colt à la main. Ainsi, dans l'épisode "The New Mexican Connection / Pleins Feux sur un Tueur", tiré de la saison 3, le chef de la police, Clifford, et un de ses adjoints, l'inspecteur Broadhurst, assistent médusés à un affrontement entre McCloud et un méchant de service sur le toit d'une diligence tirée d'un western, mais circulant dans unes des principales avenues de New York !

A propos du démarrage de la série, notons également qu'elle a fait l'objet d'une double tentative. A l'aube des années 70, le temps était à l'innovation dans la production des programmes télévisuels avec l'introduction d'un nouveau concept : les programmes rotatifs (cf : le paragraphe consacré à la création du "NBC Mystery Movie" ci-après). Ainsi, après la production du pilote, tourné pendant l'hiver 1969, et qui doit beaucoup à son producteur Leslie Stevens, la série prend une première fois son envol en étant intégrée dans le programme "Four in One", produit par la firme Universal, aux côtés des séries "San Francisco International" avec Lloyd Bridges, "Night Gallery" créée par Rod Serling et "The Psychiatrist" avec Roy Thinnes. Ce concept est ensuite abandonné au profit de "The NBC Mystery Movie" dont le succès sera immédiat. "Un Shérif à New York" va alors devenir un programme-phrare lors des six saisons que comptera ensuite cette série entre 1971 et 1977.

 

Image

Dennis Weaver dans l'épisode-pilote "Who Killed Miss USA ?" diffusé le 17 février 1970.

 

Au cours des 6 premiers épisodes de cette première saison, et plus particulièrement dans le pilote dirigé par Richard A. Colla, "Who Killed Miss USA ?", de nombreux éléments apparaissent qui vont concourir au succès ultérieur de la série :

- McCloud doit travailler avec le sergent Broadhurst, qui ne cache pas sa sympathie pour l'homme de l'Ouest, même s'il est très souvent décontenancé, pour ne pas dire désemparé, face aux méhodes employées par McCloud sur le terrain; Terry Carter, le futur colonel Tigh dans la série "Galactica" (une autre production Larson diffusée au cours de la saison 1978/1979), apporte toute sa subtilité dans le rôle.

 

Image

 

- McCloud entretient une relation intime avec Chris Coughlin, la nièce du chef de la police. Relation très importante et qui donne beaucoup de latitude à McCloud dans ses investigations, au grand désespoir de Peter B. Clifford, le responsable du département de police auquel on a affecté McCloud lors de son arrivée à New York. Chris Coughlin est interprétée par la délicieuse et classieuse Diana Muldaur que l'on connaît notamment en France grâce à la série "Vivre Libre" qu'elle a tournée en 1974.

 

Image

 

- Enfin, autre figure majeure de la série, le chef Peter B. Clifford dont les relations avec McCloud relèvent de l'affrontement permanent teinté quand même d'une forme de respect. Ces relations, souvent orageuses, préfigurent celles que l'on dégustera ultérieurement entre Magnum et Higgins, et apportent à "Un Shérif à New York" une touche humoristique bienvenue. Dans le pilote, Peter Mark Richman incarnait Clifford avant d'être remplacé par l'excellent J.D. Cannon dont le timbre de voix singulièrement grave dans la version originale constitue un excellent contrepoint à celle plus nasillarde de Dennis Weaver. Les joutes oratoires entre ces deux-là sont jouissives à souhait.

 

Image

J.D. Cannon et Dennis Weaver.

 

- Et la ville de New York ? N'est-elle pas elle aussi l'une des grandes vedettes de la série ? Bien évidemment ! Mais avec les contraintes spécifiques de la production télévisuelle : le tournage de la série ayant lieu principalement à Los Angeles et ne s'autorisant que quelques extérieurs à New York même afin de donner un cachet de véracité à l'ensemble du projet. Au fond, la problématique posée aux producteurs de la série était similaire à celle de l'équipe qui menait le projet "Kojak" à la même époque.

- Enfin, autre gage de la qualité de "Un Shérif à New York" : les vedettes-invitées. Que dire si ce n'est que la liste est impressionnante : Eric Braeden, Ray Danton, Gilbert Roland, Ricky Neslon, Jackie Cooper, Stefanie Powers, Jaclyn Smith, Julie Sommars, Patrick O'Neal, Lloyd Bochner, Robert Webber, etc. Stop ! N'en jetez-plus !

Une dernière précision, McCloud connaître à la fin des années 80 une renaissance dans le téléfilm "Le Retour de Sam McCloud", diffusé le 12 novembre 1989.

 

Image

Dennis Weaver en 1989 dans le téléfilm.

Image

 

DENNIS WEAVER EST SAM McCLOUD

A la mort de John Wayne en 1979, la banque californienne Great Western sollicita pas moins de quatre acteurs pour remplacer le Duke dans ses publicités : de Ben Johnson, Jack Palance, Barbara Stanwick et Dennis Weaver, c'est finalement ce dernier qui fut retenu au bout d'un an. C'était un étonnant remplacement, si l'on garde en mémoire le gardien de nuit du Mirador Motel qu'il jouait dans "La Soif du mal" : bourré de tics, nez coulant, et air horrifié quand il renifle un mégot de marijuana. «I'm OUTA HERE !» s'écriait-il, en laissant Janet Leigh aux mains des blousons noirs et de (bien pire) Mercedes McCambridge. «Out of here». Dennis Weaver est désormais out of here pour de bon : terrassé par un le 24 février 2006 dans sa maison de Ridgeway, Colorado. Il avait 81 ans.

Si les Français se souviennent de lui surtout pour le film d'Orson Welles, ou pour "Duel", de Spielberg, dans lequel Weaver se faisait poursuivre par un camion maléfique, les Américains, eux, voyaient bel et bien en lui un westerner, celui qui, dès 1955, jouait le shérif adjoint Chester Goode dans "Gunsmoke", le feuilleton le plus populaire de tous les temps. Il figurera en vedette dans huit autres séries, dont "Un Shérif à New York", un flic du Nouveau-Mexique prêté à la police de New York. Cow-boy ou policier, Weaver, avec son air chafouin, faisait un drôle de héros.

Né dans une ferme du Missouri, il a fait la guerre comme pilote et terminé ses études à l'université de l'Oklahoma, où il était champion de décathlon. C'est à Shelley Winters qu'il doit ses débuts à Broadway, lorsqu'elle l'a imposé pour jouer avec elle dans Come back, Little Sheba. Rôle qui lui valut un contrat chez Universal. Weaver y est arrivé en même temps que Clint Eastwood, et est passé par les mêmes sinécures télé, westerns et feuilletons policiers. Mais au début il a souvent dû suppléer à ses maigres revenus d'acteur, notamment en travaillant comme fleuriste et représentant en collants pour dames (on se rapproche de la Soif du mal).

Écologie. Mais Weaver, malgré une longue carrière, a aussi eu le temps de marcher à sa propre cadence : il a sorti plusieurs disques de musique country, monté des spectacles shakespeariens dans lesquels il allait jusqu'à jouer 19 rôles ; surtout, il fut une des premières personnalités à se consacrer sérieusement à l'écologie. Lui et sa famille étaient végétariens et, à partir de 1990, il vécut dans une maison entièrement chauffée à l'énergie solaire. Son immense bicoque de Ridgeway était construite avec 300 pneus et 300 000 boîtes de conserves recyclées.

(Sources consultées : Philippe Garnier dans le journal Libération en date du 25 février 2006).

 

Image

 

LE PRODUCTEUR : GLEN A. LARSON

Rien ne destinait Larson à devenir producteur de séries à succès. Alors que les français se cantonnent souvent toute leur vie dans une seule activité, on connait cette curieuse propension qu'ont bon nombres d'artistes américains à développer de multiples activités. Pour en savoir plus : suite du portrait de Glen A. Larson.

 

Image

 

QU'EST-CE QUE LE "NBC MYSTERY MOVIE" ?

"Un Shérif à New York" est une série dont les épisodes durent en moyenne de 75 à 90 minutes hormis dans le cadre de la première saison. Le choix de ce format n'a rien de surprenant car "Un Shérif à New York" faisait partie des séries diffusées dans le cadre du "NBC Mystery Movie", émission qui correspondait à l'ambition du network NBC, au début des années 70, dont le but était de commander différentes séries comptant en moyenne sept épisodes prêtes à être diffusées dès la saison 71/72, et d'intégrer ces dernières en respectant un principe de rotation afin de former un ensemble cohérent dans une anthologie intitulée : "The NBC Mystery Movie".

Plutôt que d'acheter des films de cinéma, la chaîne NBC avait donc décidé de commander aux studios Universal plusieurs séries de téléfilms à consonance policière. Ainsi, entre 1971 et 1978, NBC a diffusé près de 150 épisodes de 70 à 95 minutes. Beaucoup de ces programmes ont favorisé la naissance de nouveaux héros. On peut citer "Madigan" avec Richard Widmark, "Columbo" avec Peter Falk, "Mc Coy" avec Tony Curtis, "Mc Millan" avec Rock Hudson, "Hec Ramsey" avec Richard Boone ou encore "Banacek" avec George Peppard. Autant de séries qui ont connu la faveur d'une programmation sur les chaînes françaises dans les années 1970 et 1980. Autre précision d'importance, ces programmes autorisaient les studios Universal à tester de jeunes cinéastes. Parmi eux, un certain Steven Spielberg qui a oeuvré notamment sur "Columbo", dès 1971, dans l'épisode "Le Livre Témoin" avec Jack Cassidy et Martin Milner.

Pour ce qui est du cas particulier de "Un Shérif à New York", la production a fait appel à un judicieux mélange entre des vétérans du grand écran tel Jack Smight, et à des téléastes parmi les plus chevronnés tels Russ Mayberry,  Harvey Hart, Richard A. Colla, Jack Arnold, Boris Sagal, etc.

 

Image

 

FICHE TECHNIQUE

Produit par : Michael Gleason, Dean Hargrove, Ron Satlof, Lou Shaw, Michael Sloan

Producteurs associés : Gilbert Bettman, Jr., Peter Allan Fields, Winrich Kolbe, Herbert Wright

Supervision de la production : Michael Gleason

Producteurs exécutifs : Glen A. Larson, Leslie Stevens

Thème musical : David Shire, Glen A. Larson

Musique : Richard Clements, Frank De Vol, Richard DeBenedictis, Billy Goldenberg, Lee Holdridge, Stu Phillips, Bob Prince, John Andrew Tartaglia

Supervision de la musique : Hal Mooney

Directeurs de la photographie : Ronald W. Browne, Ben Colman, Alric Edens, William Margulies, Sol Negrin, Emil Oster, John M. Stephens, Gabriel Torres, Kenneth T. Williams, Harry L. Wolf

Montage : James Ballas, Fred Baratta, Michael Berman, Jean Jacques Berthelot, Byron Brandt, Jamie Caylor, Edward Haire, Bud Hoffman, Bob Kagey, John Kaufman, Robert L. Kimble, Chuck McClelland, Frank Morriss, Carl Pingitore, Gene Ranney, Anthony Redman, George R. Rohrs, John F. Schreyer, Robert Watts, J. Terry Williams, Albert J.J. Zúñiga

Supervision du montage : Richard Belding

Casting : Joe Scully

Directeurs artistiques : Robert Hilditch, Alexander A. Mayer, Allen E. Smith, Willlam H. Tuntke, George C. Webb

Décors : Claire P. Brown, Joseph J. Stone

Costumes : Burton Miller, Grady Hunt, Richard Hopper, James Kessler

Coiffures : Larry Germain

Maquillage : Bud Westmore

Régisseurs : Jack Terry, Harker Wade

Assistants-réalisateurs : Scott U. Adam, Michael Behrman, Carl Beringer, Phil Cook, David Dowell, Ralph Ferrin, William Holbrook, William J. Hole, Jr., Ronald Martinez, Mark Sandrich, Jr., Robert Saunders, Victor Vallejo, Harker Wade, Lou Watt, James A. Westman

Montage du son :  José B. Carles, Brian Courcier, Earl Crain, Jr., Albert D. Cuesta, John Erlinger, Edwin S. Hall, John K. Kean, Robert Martin, Thomas McMullen, Robert Miller, David H. Moriarty, James F. Rogers, Jerry Smith, Edwin J. Somers Jr., Al Teeter, Gerald Tueber, Jean G. Valentino, Frank H. Wilkinson, L. Ralph Zerbe

Effets visuels spéciaux : Albert Whitlock

Coordination des cascades : Bill Catching

Cascadeurs : Denny Arnold, Lightning Bear, Steven Burnett, Fred Carson, Howard Curtis, Carol Daniels, Bob Herron, Charlie Picerni, James Winburn

Cascades aériennes : James W. Gavin

Conception du générique : Wayne Fitzgerald

Production : Universal Television / Glen A. Larson Productions (1970/1977)

 

Image

Image

 

LE GUIDE DES EPISODES

Dernière mise à jour : ( 25-09-2016 )
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 70

Le Justicier avec Ken Howard. Guide des épisodes.

Image

Une série produite par Quinn Martin.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : CBS Television / Quinn Martin Productions.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 60

Le Cheval de Fer avec Dale Robertson et Gary Collins. Guide des épisodes.

Image

Une série créée par Stephen Kandel et James Goldstone.

Un guide conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : ABC Television / Dagonet Productions.

Lire la suite...
 

GUIDES D'EPISODES ANNEES 50

Au Nom de la Loi avec Steve McQueen. Guide des épisodes. Saison 2.

Image

Une série créée par Vincent Fennelly.

Un guide conçu par Thierry Le Peut.

Crédits photographiques : Four Star Films, Inc. / Malcolm Enterprises, Inc / CBS Television.

Lire la suite...
 

CONSULTEZ NOS ARCHIVES

Les archives du Magazine des Séries.

Image

Un index conçu par Christophe Dordain.

Dernière mise à jour le 02 janvier 2017.

Lire la suite...
 

ARCHIVES RADIO

James Drury dans Le Magazine des Séries sur Radio Campus Lille le 17 janvier 2015.

Image

Un événement radiophonique en collaboration avec Jean-Luc Vandiste.

Le 17 janvier 2015 sur Radio Campus Lille.

Lire la suite...
 

RECHERCHEZ

SYNDICATION