MySQL server has gone away SQL=SELECT m.*, count(p.parent) as cnt\nFROM jos_menu AS m\nLEFT JOIN jos_menu AS p ON p.parent = m.id\nWHERE m.menutype=\'mainmenu\' AND m.published=\'1\'\nGROUP BY m.id ORDER BY m.parent, m.ordering
Warning: current() [function.current]: Passed variable is not an array or object in /home/lequotid/www/jeffke/templates/rt_hyperion/rt_rokmenu.php on line 74

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/lequotid/www/jeffke/templates/rt_hyperion/rt_rokmenu.php on line 100

Warning: array_key_exists() [function.array-key-exists]: The second argument should be either an array or an object in /home/lequotid/www/jeffke/templates/rt_hyperion/rt_rokmenu.php on line 124

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/lequotid/www/jeffke/includes/frontend.php on line 94
     

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/lequotid/www/jeffke/includes/frontend.php on line 94

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: Unable to save result set in /home/lequotid/www/jeffke/includes/database.php on line 302
Robert Stack. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Christophe Dordain   
11-02-2015

{mosimage}

Un portrait conçu par Christophe Dordain.

Crédits photographiques : Desilu Productions / Quinn Martin Productions.

ROBERT STACK

(1919/2003)

 

{mosimage}

 

Pour toute une génération de téléspectateurs, il demeure à tout jamais la figure emblématique de la série "Les Incorruptibles" difusée entre 1959 et 1963. Toutefois, la carrière de Robert Stack s'avère bien plus dense que cette seule participation à cette série-culte. Cet article vous propose un retour sur le parcours de ce francophile comédien disparu en 2003. 

 

PORTRAIT

Né le 13 janvier 1919, à Los Angeles, Robert Stack entame une carrière cinématographique à l'âge de vingt ans avec le film "First Love" (1939) qui le fait connaître au sein des studios Universal. Toutefois, le comédien en herbe était avant tout le fils d'un riche homme d'affaires, originaire de Californie, et il a passé ses jeunes années en donnant des leçons de tir de ball-trap à des célébrités de Hollywood telles que Carole Lombard et Clark Gable.

Lancé dans le cinéma, il y végète quand même au cours des années 40, se faisant néanmoins remarquer à l'occasion dans le film d'Ernest Lubitch "Jeux dangereux" ("To Be or not to be", 1942). Les années 50 sont plus fructueuses puisqu'il tourne avec de frands réalisateurs tels que William Wellman, Samuel Fuller, Jacques Tourneur, Budd Boetticher et surtout Douglas Sirk pour "La Ronde de l'Aube" et "Ecrit sur le vent", prestation qui lui vaut d'être nommé pour l'Oscar du meilleur second rôle, en 1957.

Toutefois, c'est la télévision qui lui apportera la consécration et la fortune grâce au rôle d'Elliot Ness. Il fut par la suite la vedette de diverses séries telles que "Les Règles du Jeu" ("The Name of the Game"), "Section Contre-Enquête" ("Most Wanted") ou "Strike Force" qui, elle, ne fut jamais diffusée en France. Dans le registre des téléfilms, il est apparu en vedette dans "Terreur sur le Queen Mary" de David Lowell Rich, en 1975, et "Mystère sur le Vol 502" de George McCowan la même année. Il a également incarné George Washington dans le téléfilm éponyme dirigé par Buzz Kulik en 1984. Enfin, il a participé à la série "Falcon Crest" dans 5 épisodes en 1987.

Pas aussi stoïque et sérieux dans la vraie vie qu'il pouvait le laisser transparaître à l'écran, il accepte, à la fin de sa carrière, d'écorner son image dans des films tels que "1941" de Steven Spielberg (1979 ) et "Y a-t-il un pilote dans l'avion ?" des frères Zucker (1982). Il apparaît aussi dans le film dirigé par Ted Kotcheff, "Retour vers l'Enfer", en 1983, aux côtés de Gene Hackman ainsi que dans "Joe contre le Volcan" de John Patrick Shanley, en 1990, avec Tom Hanks.

 

{mosimage}

 

FILMOGRAPHIE TELEVISUELLE

Les Incorruptibles

Pour que cette série voit le jour, il y à la conjonction de plusieurs éléments. Tout d'abord, la mise sur le papier des souvenirs d'Eliot Ness, avec l'aide du journaliste Oscar Fraley, pour en faire un livre. Une fois ses mémoires rédigées, Ness ne vécut pas assez longtemps pour assister à leur publication. Le 16 mai 1957, juste après avoir donné le bon à tirer à l'imprimeur, il fut subitement terrassé par une crise cardiaque, à l'âge de 54 ans.

Ce livre rencontra ensuite un tel succès que Desi Arnaz et son épouse Lucille Ball s'empressèrent d'acheter les droits pour une exploitation télévisuelle. Présentateur et producteur d'une série d'anthologie intitulée "Desilu Playhouse", diffusée depuis octobre 1958 sur CBS, Desi Arnaz était également acteur dans la série "I Love Lucy" aux côtes de Lucille Ball, et patron de la compagnie Desilu. Depuis le 13 octobre 1958, il avait en charge, pour le compte de la chaîne CBS, l'anthologie "Westinghouse Desilu Playhouse", sponsorisée par le trust d'appareils électriques. Nonobstant bien des difficultés, Arnaz, efficacement épaulé par le producteur Quinn Martin, adapte le récit de Ness afin d'en faire un téléfilm de prestige. En effet, le scénario originel, écrit par Oscar Fraley et Elizabeth Ness, s'était révélé trop faible pour un format de 90 minutes, Desi Arnaz dut donc faire appel au jeune Quinn Martin qui réussit à relancer la production. Les deux hommes engagèrent pour la réalisation un spécialiste du film noir, Phil Karlson, qui imprima sa marque pour le restant de la série même si, à l'époque, il n'était pas prévu que le téléfilm connût une suite.

Pour le choix des acteurs, plusieurs grands noms de l'époque furent sollicités. Toutefois, après la défection de Van Heflin, puis celle de Van Johnson, et le refus de nombreux autres acteurs pressentis, Robert Stack accepta finalement de devenir Eliot Ness.

Le téléfilm fut programmé dans le show de Desi Arnaz sous la forme d'un téléfilm de 96 minutes, "The Scarface Mob" ("Le Tueur de Chicago"). L'oeuvre, diffusée en deux parties les 20 et 27 avril 1959, sortira par la suite en salle en 1961. Face à l'audience record enregistrée par les deux parties du téléfilm, les dirigeants de ABC demandèrent alors à Desi Armaz et à Quinn Martin de travailler de nouveau ensemble à la conception d'une série qui mettrait en scène Eliot Ness et ses incorruptibles. Malheureusement, le téléfilm avait totalement épuisé les ressources véridiques du livre. Si l'on s'en tenait à la vérité historique, Al Capone arrêté, la brigade spéciale devait logiquement être dissoute. Cependant, c'était sans compter sur l'imagination fertile des scénaristes. Sous leurs plumes, Eliot Ness allait ainsi devenir, entre autres, l'auteur de l'arrestation de Ma Barker et de ses fils, au grand dam du FBI, véritable responsable de la mise sous les verrous du gang, ou encore l'organisateur de l'arrestation de Dutch Schultz (Le Hitler du Bronx), pour ne citer que deux cas parmi les plus célèbres.

S'ajoute à cela le fait que J. Edgar Hoover, le patron du FBI, considèrait, quant à lui, que la série donnait une image trop négative de la police. En outre, de nombreuses associations de téléspectateurs protestèrent avec véhémence contre la violence distillée par les épisodes. Les producteurs, conscients que les qualités de la série résidaient précisément dans ce qu'on lui reprochait, résistèrent longtemps (durant les trois premières saisons) à ces différentes pressions. La réaction du FBI n'est que l'une des nombreuses manifestations de mécontentement suscitées par la série et de multiples pressions s'exercèrent contre la production. Frank Sinatra et le cardinal Spellman, au nom de la communauté italo-américaine, et avec eux une bonne partie de la Mafia américaine, reprochaient à la série de mettre systématiquement en scène des gangsters aux patronymes italiens. C'est donc l'Italian-American Ligue qui exigea en particulier que les gangsters ne soient plus affublés de patronymes italiens.

Après le retrait d'un des sponsors de l'émission, à l'encontre duquel d'amicales pressions avaient été entreprises par les plaignants, qui lancèrent une campagne de boycott de ses produits, une négociation eut lieu entre ABC, Desilu et la ligue italo-américaine. Cette dernière obtint que les noms des méchants garçons peuplant la série soient modifiés. La série débuta sa diffusion sur la chaîne américaine ABC le 15 octobre 1959 pour s'achever le 10 septembre 1963, à l'issue de l'épisode 118.

Il est à noter que Robert Stack a repris le rôle d'Eliot Ness dans un téléfilm mis en scène par James A. Contner en 1991.

Diffusion USA : En 1959 et 1960, elle était diffusée le jeudi, entre 21h30 et 22h30, puis entre 22 et 23 heures, durant l'année 1961. A partir de 1962, entre 21h30 et 22h30, cette fois le mardi.

Diffusion France : à partir du 05 janvier 1964 sur la 2ème chaîne. On a pu revoir une sélection des meilleurs épisodes sur TV Breizh au début des années 2000.

 

{mosimage}

 

Les Règles du Jeu

Une série policière produite par Richard Irving, Richard Levinson, William Link (les producteurs de "Columbo") et Leslie Stevens (créateur de "Au-Delà Du Réel", du "Nouvel Homme Invisible" et producteur de "Super Jaimie" ainsi que de "L'Homme qui valait Trois Milliards") qui racontait les exploits de trois journalistes couvrant des faits criminels. Chacun des trois étant le héros d'une histoire hebdomadaire.

De fait, il y avait une rotation quant à la diffusion des épisodes. Au casting, on retrouvait Gene Barry (Glenn Howard, grand patron de la société Howard Publications), Robert Stack (Dan Farrell, responsable du magazine Crime Magazine) et Anthony Franciosa (Jeff Dillon, journaliste à People Magazine).

Diffusion USA : du 20 septembre 1968 au 10 septembre 1972 sur NBC.

Diffusion France : il faudra attendre avril 1970 pour la découvrir sur la 1ère chaîne. Depuis, ce programme de qualité semble avoir été totalement ignoré par les responsables des programmes français... Est-ce vraiment une surprise ?

 

{mosimage} 

 

Strike Force

Dans cette ultime programme, Robert Stack y incarne le Capitaine Frank Murphy, le responsable d'une unité d'élite regroupant des spécialistes en provenance de différents services. Ce concept, assez proche de "Section Contre-Enquête" ne trouva qu'un écho limité auprès du public américain malgré la présence d'une solide équipe de production composée de Aaron Spelling et Douglas S. Cramer.

Cette série fut diffusée aux Etats-Unis du 13 novembre 1981 au 24 septembre 1982 sur ABC. En France, seul le pilote de cette série, réalisé par Richard Lang, fut programmé sous le titre "Unité d'Elite" le 15 janvier 1989 sur M6.

Enfin, n'oublions pas la série "Section Contre-Enquête", diffusée au cours de la saison 1976/1977, pour laquelle nous avons réalisé un dossier complet et que nous vous invitons à découvrir.

Dernière mise à jour : ( 11-02-2015 )
 

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/lequotid/www/jeffke/includes/frontend.php on line 94